Les fondations d'une alliance multidimensionnelle

Les fondations d'une alliance multidimensionnelle

Les relations entre le Maroc et la Belgique ont atteint un nouveau sommet avec la visite effectuée dans le Royaume par le Premier ministre belge, Alexander De Croo, qui a montré l'importance et la profondeur du partenariat bilatéral.

Cette visite a mis en lumière la volonté des deux nations de renforcer leur coopération et de relever ensemble les défis du monde contemporain. Une volonté au demeurant confirmée par l’adoption d’une Déclaration conjointe, ainsi que la signature de deux mémorandums d'entente et d'une feuille de route de coopération lors de la 3ème réunion de la Haute commission mixte de partenariat Maroc-Belgique.

Ces accords, qui marquent un pas décisif vers l'établissement d'un partenariat stratégique orienté vers l'avenir, couvrent un large éventail de domaines, témoignant de la diversité et de la solidité de la coopération entre les deux pays. L'engagement de la Belgique envers les réformes et les initiatives prises par le Maroc, sous la direction du Roi Mohammed VI, démontre une reconnaissance de l'importance de ces décisions pour le développement socioéconomique du Maroc, mais aussi pour la stabilité de la région.

Cette approbation renforce non seulement la légitimité des réformes entreprises par le Royaume, mais également le soutien international à sa vision de progrès et de modernisation. Elle reflète tout autant la confiance mutuelle entre les deux nations et souligne l'importance d'un dialogue politique continu pour consolider les progrès réalisés et relever les défis à venir. Dans ce monde chahuté par les complexités de la géopolitique et l’arithmétique politicienne, les alliances solides sont essentielles pour garantir la prospérité, la stabilité des populations et pour faire face aux défis sécuritaires transnationaux. En cela, le Maroc et la Belgique ont démontré leur capacité à être de tels partenaires.

Pas étonnant, alors, que leur partenariat stratégique soit multidimensionnel, s’étendant à des domaines aussi divers que la politique, l'économie, la sécurité, la lutte contre le terrorisme, l’éducation ou encore la culture. Pas étonnant aussi, que sur le dossier du Sahara marocain, la Belgique considère l'initiative marocaine d'autonomie comme base sérieuse pour résoudre ce différend régional.

En soutenant cette approche pragmatique, elle se positionne, de fait, comme un vrai partenaire du Royaume. Ou plutôt, comme un pays ami du Maroc. À l'heure où les alliances peuvent être fragiles et les intérêts changeants, le partenariat entre ces deux pays offre un exemple inspirant de collaboration constructive au service du développement, qui a pour socle des liens d'amitié et de respect mutuel. 

 

F.Z Ouriaghli 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 28 Mai 2024

Benali détaille l'avancement du projet de gazoduc Maroc-Nigéria

Mardi 28 Mai 2024

Enseignement supérieur: la BAD approuve un financement de 120 millions d'euros au Maroc

Lundi 27 Mai 2024

Le Crédit Agricole du Maroc et la BEI explorent les défis et opportunités économiques des risques climatiques pour le Maroc

Lundi 27 Mai 2024

Pratt & Whitney Canada démarre la construction de ses nouvelles installations à Casablanca

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux