Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

Pratique : Le choix du syndic

Pratique : Le choix du syndic
Lundi 30 Novembre -0001 - Par admin

Administration, gestion, conservation et valorisa­tion de la copropriété, choix des prestataires, suivi des travaux ou encore applica­tion des décisions prises en assemblée générale…, les champs d’intervention et les compétences qui y sont associées, confèrent au syn­dic un rôle déterminant au sein de la copropriété.

Partout dans le monde, et notamment au Maroc, plu­sieurs copropriétaires mani­festent leur grogne à l’égard de leur syndic. Dès lors, comment vérifier que dans l’immeuble tout se passe normalement ? Les travaux sont-ils correctement faits ? Les comptes bien tenus et les décisions des propriétaires respectées ? Bref, le syn­dic fait-il correctement son boulot, sinon, comment le remplacer ?

Le choix d’un syndic profes­sionnel nécessite une mûre réflexion et de grandes pré­cautions car il engage tout un immeuble et peut, le cas échéant, créer des désagré­ments pour les résidents.

Pour ce faire, il faut faire jouer la concurrence en compa­rant les devis et en regardant attentivement les frais de gestion courante (charges du personnel de sécurité et de nettoyage, entretien des dif­férentes parties communes de l’immeuble, comme l’as­censeur ou autres) et les montants liés aux presta­tions particulières (convoca­tion de l’’assemblée générale extraordinaire, recouvrement d’impayés, etc.).

Les très petites copropriétés, où les décisions peuvent se prendre rapidement du fait du nombre limité de copro­priétaires, peuvent faire le choix d’un syndic non-profes­sionnel, plus communément appelé «syndic bénévole». Cette décision peut conve­nir aux copropriétés qui ont peu de projets à mener, où tous les copropriétaires sont occupants de l’immeuble et s’entendent bien entre eux.

Par ailleurs, lorsque le syn­dic délègue ces activités de gestion à un autre prestataire de services, il doit veiller au contrôle des dépenses et à l’exécution des différentes tâches.

 

Par Charaf Jaidani

Partage RÉSEAUX SOCIAUX