Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Tourisme durable : Une nouvelle charte pour marquer l'engagement du secteur

Tourisme durable : Une nouvelle charte pour marquer l'engagement du secteur
Lundi 01 Fevrier 2016 - Par admin

tourisme durable

Elle a été signée à l'occasion de la «Journée marocaine du tourisme durable et responsable». Afin d'accompagner sa mise en place, il est prévu 2,8 milliards de DH pour la promotion du tourisme en milieu rural sur 10 ans, en plus d'un montant équivalent pour la valorisation des circuits touristiques dans les villes.

Parmi les secteurs concernés par la réus­site de la COP22, prévue en novembre prochain à Marrakech, se trouve en pre­mière position celui du tourisme. Un secteur qui, non seulement devra relever le défi d’héberger, dans les meilleures conditions, plus de 30.000 personnes atten­dues à cet événement, mais aussi confirmer la volonté du Royaume de placer la durabi­lité au coeur de son modèle de développement. Conscient du rôle qui lui incombe, le ministère du Tourisme vient d’organiser la première édition de la «Journée marocaine du tourisme durable et responsable», sous le thème: «Tous acteurs d’un tourisme res­ponsable».

Rassembler l’ensemble des acteurs touristiques autour d’une thématique d’actualité, et surtout à quelques mois de la tenue de la COP22, témoigne de la prise de conscience du ministère des enjeux d’un développement tou­ristique durable et respectueux de l’environnement.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi, cet événement, marqué par la participation des citoyens, institutionnels, profes­sionnels, touristes marocains et étrangers, médias et société civile, confirme la volonté du Royaume à honorer les enga­gements pris lors de la COP21, notamment ceux relatifs au tou­risme durable.

«L’organisation de cette mani­festation revêt une impor­tance cruciale pour notre pays puisqu’elle traduit nos engage­ments internationaux en matière de durabilité», souligne Lahcen Haddad, ministre du Tourisme.

Près de 400 participants natio­naux et étrangers dont des ministres, des représentants des organismes internationaux, des intervenants de l’industrie tou­ristique, des représentants des autorités locales ont pris part à cette rencontre, qui a fédéré toutes les parties prenantes pour le développement et la promo­tion d’un tourisme plus respec­tueux de l’aspect environnemen­tal. «Cette première édition de la Journée marocaine du tourisme durable et responsable se veut un événement fédérateur qui nous mobilise tous pour le déve­loppement et la promotion d’un tourisme durable et responsable respectueux de l’homme, créa­teur de richesses et valorisant notre patrimoine naturel et cultu­rel», a précisé Lahcen Haddad.

De son côté, Hakima El Haïté, ministre déléguée chargée de l’Environnement, a appelé les opérateurs touristiques, acteurs de premier plan, à renforcer leur engagement et à porter avec enthousiasme les valeurs du développement durable et assu­mer toute leur responsabilité sociale et environnementale.

Au menu de cette 1ère édition, deux moments forts : la signa­ture de la nouvelle Charte maro­caine du tourisme durable et la remise des Trophées Maroc du tourisme durable dans leur 6ème édition.

Nouvelle charte pour le tourisme

La présence de cinq ministres (Environnement, Famille, Culture et Artisanat en plus du Tourisme) à cette 1ère édition reflète l’impor­tance que revêt cette thématique dans l’aboutissement du proces­sus de croissance que le Maroc a entamé depuis quelques années, et qui repose sur le principe d’un développement durable.

La nouvelle Charte marocaine du tourisme durable ne fait que confirmer la volonté politique de mettre le développement durable et responsable au coeur des politiques publiques y compris celle du tourisme. Cette Charte définit clairement les différents types d’engagements que devra relever chaque partie prenante. Elle sera accompagnée d’un programme d'investissement de l'ordre de 2,8 milliards de DH pour la promotion du tourisme en milieu rural sur 10 ans, en plus d'un montant équivalent pour la valorisation des circuits touris­tiques dans les villes. «Oeuvrons ensemble pour un tourisme qui répond aux besoins du pré­sent, sans compromettre ceux des générations futures», c’est le slogan de cette Charte, qui devra inscrire davantage le tou­risme dans une dynamique de durabilité en tenant compte des impacts économiques, sociaux et environnementaux. Rappelons que la durabilité est une notion clairement inscrite dans la Vision 2020, qui a fait du développe­ment durable l’un des piliers fondamentaux de la stratégie en encourageant un tourisme res­pectueux des ressources natu­relles et du patrimoine culturel du Royaume. Une démarche qui contribue au rayonnement de l’image du Maroc et à son positionnement à l’international, notamment en tant que Co-Lead du «Programme tourisme durable» issu du «Cadre décen­nal de programmation pour la consommation et production durable» (10YFP STP).

Cette charte, élaborée en pre­nant en compte l’ensemble des conventions et accords interna­tionaux ratifiés par le Maroc, en lien avec le développement durable et les droits de l’Homme, est fondée sur 4 principes : la protection de l’environnement et de la biodiversité; la pérennisa­tion de la culture et patrimoine; la priorisation du développement local et respect des communau­tés d’accueil et l’adoption de principes d’équité, d’éthique et de responsabilité sociale

4 conventions ont été signées

Cette journée a permis de renforcer les partenariats public/privé en faveur d’un tourisme durable. C’est dans ce cadre qu’ont été signées les conventions suivantes :

1- Convention de partenariat pour le renforcement de la coopération dans le domaine de la promotion des droits des personnes en situation de handicap entre le ministère du Tourisme, celui de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, la Fédération nationale de l’industrie hôtelière et la Fédération nationale du transport touristique;

2- Convention de partenariat entre le ministère du Tourisme, celui de l’Éducation nationale et la Confédération nationale du tourisme;

3- Convention de partenariat entre le ministère du Tourisme, l’Organisation mondiale du tourisme, l’ONU Femmes et la Confédération nationale du tourisme, qui vise à promouvoir l’autonomisation socioéco­nomique des femmes par le tourisme, la sensibilisation et le renforcement de l’approche genre dans le secteur et l’augmentation de son impact sur l’amélioration de la vie des femmes;

4- Contrat de lancement du projet International change initiative (IKI) au Maroc entre le ministère du Tourisme, le PNUE et le PNUD. Ce projet vise à mettre en place un bilan carbone du secteur ainsi qu’un programme d’adaptation et d’atténuation de l’impact du secteur sur le climat, d’initier des actions de sensibilisation et des projets pilotes exemplaires en matière de réduction d’impact sur le climat sur toute la chaîne de valeur touristique en prévision de la COP22.

 

Lamiae Boumahrou

Partage RÉSEAUX SOCIAUX