Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Préservation des ressources hydriques : OCP réitère ses engagements

Préservation des ressources hydriques : OCP réitère ses engagements
Jeudi 04 Avril 2019 - Par Finances News

 

Depuis 2008, le Groupe a consacré 3,5 milliards de DH pour satisfaire ses besoins en eaux non conventionnelles.

De nombreux projets R&D sont lancés avec plusieurs partenaires.

 

Par M. D

 

Connu pour ses activités minières et industrielles nécessitant une importante quantité d’eau, le Groupe OCP est engagé dans la préservation des ressources hydriques. Dans le cadre de la journée mondiale de l’eau, célébrée le 22 mars, le Groupe a présenté sa stratégie en la matière, notamment le programme «Economie circulaire».

Rappelons que le Groupe a entamé dès 2008 un ambitieux programme de développement visant à doubler sa capacité de production minière et tripler sa capacité de valorisation à l’horizon 2028. L’objectif est d’assurer une croissance industrielle à la fois prospère et durable.

«A partir de 2020, le  Groupe abandonnera l’usage des eaux souterraines considérées comme une ressource stratégique au Maroc. Ainsi, ce sont plus de 3,5 milliards de dirhams qui, depuis 2008, ont été dédiés par OCP au Programme eau pour satisfaire ses besoins hydriques. Près d’un tiers de ces derniers ont d’ailleurs été satisfaits en 2018 par les eaux non conventionnelles», souligne Hanane Morchid, responsable du programme Économie circulaire.

Le Groupe vise à satisfaire 100% de ses besoins en eaux à partir de ressources non conventionnelles notamment à travers la multiplication des projets de réutilisation des eaux usées ou de dessalement d’eau de mer.

«Le Programme eau prévoit des actions d’optimisation de l’usage de l’eau sur toute la chaîne de valeur avec l’objectif d’atteindre une réduction de plus de 10% de la consommation en eau globale d’OCP», indique Zineb Benjelloun, responsable eau et utilité, Groupe OCP.

Dans le cadre du programme Economie circulaire visant la préservation de la ressource phosphate, la production durable, la consommation raisonnée et la création de valeur par le biais de la transformation et le recyclage, l’innovation occupe une place de choix.

«Dans le domaine de l’eau, de nombreux projets de R&D et innovation sont lancés par OCP en collaboration avec différents partenaires, dont l’Université Mohammed VI Polytechnique, afin de développer des solutions d’optimisation de l’eau dans le processus industriel et de recourir aux technologies de traitement de l’eau (épuration et dessalement) les mieux adaptées et les plus compétitives», explique Benjelloun.

Il faut rappeler que grâce au pipeline de transport de phosphates lancé en 2014, le Groupe a pu réduire son empreinte carbone de 930.000 tonnes de C02 par an et génère une économie annuelle en ressources hydriques de 3 millions de m3. Long de 235 km, il relie le site d’extraction de Khouribga au port de Jorf Lasfar. Cet équipement a permis au groupe de doubler sa capacité de transport minier et de réduire ses coûts logistiques de 90%.

Techniquement, cet équipement dit «Slurry Pipeline» constitue une révolution en matière de transport des phosphates. Grace à lui, l’OCP ambitionne de transporter chaque année 38 millions de tonnes de phosphate (contre 18 millions auparavant) vers les unités de valorisation du groupe.

Auparavant séché avant d’être transporté par voie ferrée, ce minerai, naturellement humide, est désormais acheminé via le pipeline sous forme de pulpe composée à 60% de minerai et 40% d’eau. ◆

 

Groupe OCP

Partage RÉSEAUX SOCIAUX