Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Masen : «L’objectif de 42% de renouvelables dans le mix énergétique bientôt dépassé»

Masen : «L’objectif de 42% de renouvelables dans le mix énergétique bientôt dépassé»
Jeudi 07 Mars 2019 - Par Finances News

 

Plusieurs projets vont être lancés en 2019, dont notamment la construction du complexe Noor Midelt.

Hormis le solaire, l’éolien et l’hydraulique, Masen compte déployer d’autres sources d’énergies renouvelables, comme la biomasse. Tour d’horizon.

 

Propos recueillis par M. Diao

 

Finances News Hebdo : Quel a été l'impact de votre nouveau rôle, notamment le pilotage des énergies renouvelables, sur votre  stratégie ?

Masen : Masen est aujourd’hui l’acteur central des ENR, et le groupe chargé de piloter les projets d’énergies renouvelables au Maroc.

La stratégie énergétique nationale vise à accompagner un développement économique pérenne. Le volet renouvelable de la stratégie nationale piloté par Masen concerne, à ce jour, le solaire, l’éolien et l’hydraulique.

D’autres sources d’énergies renouvelables, comme la biomasse, sont susceptibles d’être déployées dans l’avenir.

Les différents acteurs de l’écosystème national des énergies renouvelables partagent une ambition commune : confirmer le positionnement du Maroc à l’avant-garde du secteur.

La refonte du cadre institutionnel et la redistribution des prérogatives des différents acteurs concernés, autour du binôme Masen-ONEE, confèrent une plus grande visibilité aux projets développés, et garantissent, ce faisant, une meilleure cohérence d’ensemble.

 

F.N.H. : Les énergies renouvelables contribuent aux alentours de 34% au mix énergétique. Concrètement, comment Masen a-t-elle contribué à cette performance ?

Masen : Nous avons actuellement dépassé les 34%, et avoisinons les 36%. Cette nouvelle part a été réalisée en partie grâce à nos projets solaires Noor Ouarzazate, Noor Laâyoune et Noor Boujdour dont la puissance installée est de 700 MW.

Par ailleurs, il est à noter qu’une capacité de 1.200 MW pour l’éolien est installée, à travers 11 parcs en exploitation, et une capacité de 1.770 MW pour l’hydroélectrique est installée dans plus de 20 barrages disséminés à travers le Royaume.

 

F.N.H. : Quels sont les efforts déployés par Masen en matière d'innovation et recherche et développement ?

Masen : Masen œuvre activement au déploiement de la recherche appliquée et pré-opérationnelle dans le secteur, conformément à la stratégie nationale.

Le département R&DII ambitionne de faire de Masen un leader en R&D appliquée, pour accompagner le déploiement des plus grandes installations EnR du continent africain et maximiser les opportunités d’intégration industrielle au Maroc.

Masen concentre sa R&D sur des technologies répondant à des besoins identifiés ou permettant de faire progresser l'existant. Les projets R&D de Masen portent sur des idées ayant passé le stade de la preuve de concept, pour lesquelles il existe un potentiel défini d'application industrielle.

Sur le complexe solaire de Masen à Ouarzazate, une plateforme de recherche et développement de 200 hectares a été aménagée. Il s’agit d’un centre d’essais en conditions solaires optimales grâce à l’ensoleillement naturel du site, mis à la disposition des chercheurs et des industriels du monde entier, pour tester et améliorer les caractéristiques techniques des projets solaires au stade préindustriel.

 

F.N.H. : Quel regard portez-vous sur les objectifs du Royaume en matière d'énergies renouvelables à l'horizon 2030?

Masen : La vision de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, fait du Maroc un pays à l’avant-garde en matière d’énergies renouvelables. Cette ambition n’est pas vaine. Elle a pour objet d’accompagner la croissance socio-économique du Royaume et d’assurer une certaine indépendance énergétique au pays.

Nous prévoyons en 2019 de lancer la construction du complexe Noor Midelt, qui se base sur une technologie hybride CSP-PV, ainsi que lancement du travail sur le programme Noor PV II de plus de 800 MW.

Pour l’éolien, 2019 connaitra le lancement, tout d’abord, du repowering du parc de Koudia Al Baida, ainsi que du PEI 850 (Projet Eolien Intégré de 850 MW), avec le premier projet de Midelt.

Nous sommes en passe de dépasser l’objectif de 42% d’énergie de source renouvelable dans le mix énergétique prévu en 2020. ◆

 

Energie

Partage RÉSEAUX SOCIAUX