Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Actualités - Maroc/USA : vers une coopération dans le domaine hydrique

Actualités - Maroc/USA : vers une coopération dans le domaine hydrique
Jeudi 04 Juillet 2019 - Par seo

 

Les pistes d'une coopération accrue en matière de développement et de préservation des ressources en eau, ainsi que l'échange d'expertises dans ce domaine, ont dominé la visite officielle effectuée dernièrement aux États-Unis par le ministre de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du don de la Korea Africa Economic Cooperation (KOAFEC) pour l’assistance technique du projet de transfert d’eau de la région du Nord vers la région du Sud du Royaume, accordé par le ministère Coréen de la Stratégie et des finances.

"Etant chargée de la gestion dudit don, la Banque Africaine de Développement (BAD) a pris part à cette visite à travers de hauts responsables basés au siège de la Banque à Abidjan et à son bureau à Rabat", indique un communiqué du ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau.

Cette visite a permis à la délégation de tirer d’importants enseignements concernant les projets de transfert d’eau et les barrages de grande capacité de stockage ainsi que les projets de dessalement d’eau de mer, de déminéralisation des eaux souterraines, et de réutilisation des eaux usées.

La délégation ayant accompagné M. Amara était composée du directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, des directeurs centraux et de hauts responsables du ministère. Elle a tenu une série de réunions avec plusieurs hauts responsables gouvernementaux et institutionnels américains et des visites d’ouvrages et infrastructures hydrauliques.

A Washington, le ministre a tenu une réunion avec des responsables de la NASA, à leur tête l'administrateur associé pour les relations internationales et interagences, marquée par des discussions sur les opportunités de coopération pour l’échange d’informations entre les deux parties sur les ressources en eau, leur développement et leur préservation à moyen et à long termes ainsi que l’implication des cadres marocains dans des programmes de formation gérés par la NASA.

M. Amara a dans ce contexte souligné l'importance de ce type d'informations dans la prise de décision appropriée dans le domaine de la construction et de l'exploitation des installations d'approvisionnement en eau. Les responsables de la NASA ont remercié la partie marocaine pour les contributions utiles du Royaume à de nombreux programmes de l'Agence et ont exprimé le souhait que des experts marocains participent à certains aspects du nouveau programme de l'agence américaine, ajoute le communiqué.

Il s'est ensuite rendu au siège du département américain de l'Intérieur où il a rencontré Timothy Petty, secrétaire d’Etat adjoint à l’Intérieur chargé de l’Eau et des sciences. Ont pris part à cette réunion Brenda Burman, commissaire de l’United States Bureau of Reclamation (USBR) et Jim Reilly, directeur de l’Institut des études géologiques (USGS).

Au siège du département américain du Commerce, le ministre a tenu une réunion avec le secrétaire d’Etat américain au commerce, Wilbur Ross, en présence de l'ambassadeur du Royaume aux États-Unis, Chrifa Lalla Joumala.

Lors de cette réunion, le responsable américain a manifesté sa volonté de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la gestion des ressources en eau.

De son côté, M. Amara a exprimé le souhait de tirer profit de l’expérience américaine dans le domaine de l’eau et mis en exergue les réalisations du Maroc dans le domaine de la gestion des ressources en eau, rappelant l'expérience accumulée par le Royaume depuis le lancement de la politique visionnaire des barrages en 1967 par Feu SM Hassan II et les développements réalisés et en cours sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI dans les domaines institutionnels, législatifs, réglementaires, financiers et de gouvernance liée à l’eau.

Le ministre s'est rendu par la suite au siège de l'Agence américaine pour le développement international (USAID), où il a eu des entretiens avec des responsables de l'Agence sous la présidence du Directeur Général Adjoint. La réunion s'est concentrée sur les dispositions à prendre pour développer et valoriser la coopération entre l'Agence et le Ministère de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau. Les deux parties ont exprimé le souhait d'explorer la possibilité d'élaborer un cadre de coopération adapté répondant aux défis de la prochaine phase.

En outre, M. Amara a tenu une réunion de travail au département d'État américain consacrée aux discussions sur le cadre juridique, réglementaire et technique de la sécurité des barrages ainsi que les outils développés par le Corps des Ingénieurs de l’US Army pour la gestion et la planification des ressources en eau et des barrages.

Les discussions ont également porté sur les aspects de la formation et du renforcement des capacités des ingénieurs et des techniciens marocains, notamment en capitalisant sur les expériences accumulées par le Maroc et en se concentrant sur les avancées les plus importantes réalisées par les États-Unis dans les domaines de l'utilisation des mécanismes d'information et de technologie.

Le ministre s'est de même rendu au siège du Central Project of Arizona (CAP), une structure qui supervise l'un des plus grands et des plus anciens projets de transfert d'eau au monde. Des données détaillées sur le projet, ses réalisations et sa situation actuelle en matière d'eau ont été présentées à la délégation par les experts américains.

Il a également effectué une visite de travail au barrage Hoover, près de la ville de Las Vegas, constituant l'un des plus grands barrages du monde avec une capacité de stockage de 35 milliards de mètres cubes, et présentant environ dix fois l'équivalent du barrage Al-Wahda du Royaume.

La délégation marocaine s’est aussi rendue à San Diego (Californie) où elle a eu des discussions avec les responsables de trois unités opérant respectivement dans les domaines de dessalement de l’eau de mer, de déminéralisation des eaux souterraines et de réutilisation des eaux usées.

Selon le communiqué, cette visite de travail de M. Amara aux États Unis permettra de consolider la relation historique entre les deux pays et de renforcer leur coopération politique et technique en particulier dans le domaine des ressources en eau.

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX