Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

La promotion des associations environnementales, une priorité pour la tutelle

Jeudi 14 Fevrier 2019 - Par Finances News

 

Plus de 2.000 associations environnementales sont recensées au Maroc.

Un programme de partenariat est dédié à ces acteurs.

 

Par D.W

 

Le tissu associatif constitue un pilier central pour l’avancée de la cause environnementale au Maroc. La relation de proximité nouée avec les populations confère aux associations une grande force de mobilisation et de sensibilisation.

Conscient de cette relation singulière, le secrétariat d’Etat dirigé par Nezha El Ouafi a mis en place un programme de partenariat avec les associations actives dans le domaine de l’environnement et du développement durable. L’autre vertu prêtée au tissu associatif est sa grande propension à constituer un puissant relais de communication entre les populations et les pouvoirs publics.

Ce dispositif public s’appuie sur quatre axes que sont le renforcement des capacités, l’amélioration de la connaissance du tissu associatif, le financement des projets, la participation aux processus de concertation et la présence des associations aux manifestations environnementales nationales et internationales.

La réalisation de l’étude nationale portant sur les associations environnementales conforte l’intérêt accordé à ces acteurs de l’ombre, dont l’important travail n’est toujours reconnu à sa juste valeur. L’on dénombre plus de 2.000 associations environnementales au Maroc. Des efforts ont été déployés afin de constituer une base de données répertoriant celles-ci, ainsi que les projets financés par le secrétariat d’Etat chargé du Développement durable. L’appui public concerne également l’accompagnement des porteurs de projets associatifs.

 

400 acteurs formés chaque année

Le programme de partenariat qui fait du renforcement des capacités un axe stratégique, a pour objectif la formation de 400 acteurs associatifs par an. A ce titre, il est prévu l’organisation des sessions annuelles de formation dans toutes les régions du Royaume.

La montée en compétence des entités associatives se fait aussi par le biais de la formation à l’international, encouragée par les pouvoirs publics.  De plus, le secrétariat d’Etat s’emploie à soutenir près de 200 associations par an pour l’organisation d’évènements.

La participation d’acteurs associatifs aux COP22, 23 et 24 a été effective grâce au soutien de la tutelle qui a promu la création des réseaux associatifs sur le climat et le développement durable.

 

34 MDH consacrés aux projets environnementaux

Entre 2012 et 2018, en omettant l’année 2013 (pour cause d’indisponibilité de chiffres), ce sont près de 34 MDH qui ont été consacrés au financement de 206 projets environnementaux portés par des acteurs associatifs. Si durant l’année 2018, 27 projets ont bénéficié d’un financement public de l’ordre de 4,5 MDH, 2015 est l’année qui a battu le record en termes de nombre de projets et de financement (68 projets pour 10 MDH).

Au regard des chiffres, force est d’admettre que des efforts doivent être déployés afin d’augmenter l’enveloppe consacrée aux projets associatifs d’une grande utilité, notamment pour les communautés vivant dans les régions enclavées du Maroc.

Par ailleurs, la répartition thématique des projets financés montre que la promotion de l’écotourisme s’arroge la part du lion de l’enveloppe totale précitée (32%), suivie par les projets inhérents aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (28%). ◆

 

 

Partage RéSEAUX SOCIAUX