Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Développement durable

Décarbonation des entreprises exportatrices: le nouveau cheval de bataille de l’ASMEX

Décarbonation des entreprises exportatrices: le nouveau cheval de bataille de l’ASMEX
Mardi 13 Avril 2021 - Par admin

La taxe carbone devrait être appliquée aux frontières de l’UE d’ici 2023.

La décarbonation des entreprises exportatrices sera un facteur de compétitivité sur le marché européen.

 

Par M. Diao

 

Ceux qui suivent l’actualité de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) ont sûrement remarqué que la structure dirigée par Hassan Sentissi a multiplié depuis novembre 2020 les initiatives allant dans le sens de la décarbonation des entreprises exportatrices. L’enjeu est de taille si l’on sait que l’Europe, premier bastion des exportations nationales avec une part de 65%, s’est fixée l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2050. La taxe carbone devrait être appliquée aux frontières de l’UE d’ici 2023.

Cette mesure vise quelque part à pénaliser les exportateurs peu investis dans le verdissement de leurs produits ou services. Les produits respectant des normes environnementales élevées auront donc un avantage comparatif sur le marché européen, qui sera exigeant sur le front de la durabilité des produits. Cette nouvelle donne a poussé l’ASMEX à multiplier les initiatives et les signatures de convention afin d’aider les exportateurs dans leur stratégie de décarbonation et de croissance verte.

l convient de rappeler également qu’en début d’année, a été lancé le programme «Tatwir croissance verte» pour l’appui à la décarbonation des TPME industrielles, déployé à travers l'AMEE et  Maroc PME. Ce qui constitue une réelle opportunité pour l’Asmex, qui a conclu récemment un partenariat avec le Bureau Veritas Maroc (BVM). En clair, l’initiative vise à mettre à la disposition des adhérents de l’ASMEX tout le savoir-faire et l’expertise du Bureau Veritas Maroc pour se préparer aux nouvelles exigences internationales.

es deux parties s’engagent à accompagner les exportateurs dans leur stratégie de décarbonation et de croissance verte, de renforcement de leur compétitivité à l’export et d’amélioration de leurs performances environnementales. Concrètement, il est prévu la mise en place d’un programme d’accompagnement pour la création d’un processus de certification et de labélisation des entreprises qui développent différentes stratégies bas carbone ou qui prônent les produits décarbonés.

Toujours au chapitre des initiatives, l’ASMEX a aussi organisé une rencontre digitale au profit des exportateurs. Et ce, afin de les éclairer sur les avantages de la ligne «Green Value Chain» de la BERD. Cette dernière est soutenue également par l’Union européenne, le Fonds vert pour le climat et la Corée du Sud. Elle vise le financement de la compétitivité et la croissance verte des entreprises marocaines opérant dans les secteurs agricole, industriel, logistique et télécoms.

Rappelons que la ligne de financement verte, accessible via les banques partenaires, (Bank of Africa, Banque Populaire, Crédit du Maroc, Société Générale ainsi que leurs filiales leasing), est dotée d’une enveloppe de 90 millions d’euros. Les entreprises, qui peuvent recevoir un financement pouvant atteindre 1 million d’euros, ont l’avantage de bénéficier d’une assistance technique financée par des dons de l’Union européenne, le Fonds Vert pour le climat et la Corée du Sud, et d’une subvention d’investissement de 10%, grâce aux dons de l’Union européenne. 

 

Engie Services Maroc mise à contribution
L’Association marocaine des exportateurs s’est alliée à ENGIE Services Maroc pour le développement et la mise en œuvre de solutions d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique et leurs promotions, à travers des actions de sensibilisation et de vulgarisation auprès de l’ensemble de ses membres. Grâce au partenariat noué avec ENGIE Services Maroc, l’ASMEX permettra à ses adhérents d’accéder à des solutions innovantes pour se conformer aux nouvelles exigences des marchés de l’Union européenne en matière de décarbonation. Pour rappel, au Maroc, la filiale française propose des services en efficacité énergétique et énergies renouvelables aux entreprises pour les aider à mieux utiliser les énergies et réussir la transition vers la neutralité carbone. Au final, l’accord permet, en outre, l’accompagnement des entreprises intéressées par les solutions d’ENGIE Services Maroc à travers des propositions technico-économiques.

 

 

 

 

 

 

Asmex Actualité Maroc Décarbonation industrielle

Partage RÉSEAUX SOCIAUX