Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

boursenews

Ventes automobiles : Indicateur avancé de la crise économique qui nous attend

Ventes automobiles : Indicateur avancé de la crise économique qui nous attend
Jeudi 02 Avril 2020 - Par boursenews

Le marché automobile du neuf a enregistré, en mars 2020, des ventes de 6.305 véhicules, en baisse de 61,7% par rapport à mars 2019, selon des statistiques de l'AIVAM publiées aujourd'hui. Le secteur est l'un des plus exposés à la crise sanitaire. 

 

Les ventes automobiles ont été de 6.305 véhicules en mars 2020 contre 16.445 en mars 2019, soit une basse vertigineuse de 61,7% Ceci porte le cumul depuis le début de l'année 2020 à 32.142 véhicules neufs vendus au Maroc, soit une baisse de 20% par rapport à la même période en 2019. 

Le secteur est frappé de plein fouet par la crise du Coronavirus et ses impacts sur la consommation et l'investissement en biens d'équipements. Les chiffres du secteur, produits rapidement, sont considérés comme un indicateur avancé de l'impact du Covid-19 sur l'économie. 

D'un point de vue industriel, Il faut dire que le secteur est actuellement à l’arrêt suite aux décisions de Renault et de PSA de suspendre temporairement leur activité au Royaume à compter du 19 mars.

La suspension temporaire de l’activité des deux groupes européens a un impact inéluctable sur tout le secteur.

En tant que premier secteur exportateur du pays, toute baisse de son activité aura un fort impact sur la balance commerciale. 

Sur le plan national, les ventes nationales an forte baisse à cause du Covid-19 viennent compliquer une année déjà difficile pour les importateurs avec le report du salon Auto Expo initialement prévu pour juin 2020.

L’arrêt de l’activité des industriels pourrait à terme se répercuter sur les 180.000 personnes employées par l’industrie automobile et les 250 équipementiers automobiles opérant au Maroc autour de neuf écosystèmes (Câblage, intérieur véhicules & sièges, métal emboutissage, batterie, PSA, moteurs, Renault, Delphi et Valeo). Ceci sans compter quelques importateurs fragiles financièrement dont le personnel risque d'accuser le coup. 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX