Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

boursenews

Mohcine Jazouli préside la 5ème Commission Mixte Maroc-Japon

Mohcine Jazouli préside la 5ème Commission Mixte Maroc-Japon
Mercredi 08 Janvier 2020 - Par boursenews

Mohcine Jazouli préside la 5ème Commission Mixte Maroc-Japon, une occasion pour le Maroc de franchir un nouveau palier et de consolider la coopération avec le Japon.

 La 5ème Commission Mixte Maroc-Japon a eu lieu à Rabat le Mercredi 8 janvier et a été présidée du côté marocain par M. Mohcine Jazouli, Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l'Étranger ; et du côté japonais par M. Keisuke SUZUKI, Ministre d’État aux Affaires Étrangères du Japon.A l'issue de cette commission mixte, trois accords ont été signés.

Les différents départements ministériels des deux pays présents à cette occasion ont travaillé à la mise en place d'un nouveau plan d’action, d’une nouvelle feuille de route autour d'objectifs et de projets concrets pour porter la coopération maroco-japonaise au niveau qu'elle mérite.

Trois accords signés 

L'accord sur la promotion et la protection de l'investissement, la convention tendant à éviter la double imposition en matière d'impôts sur le revenu et à prévenir l'évasion et la fraude fiscale ainsi qu’un troisième accord sous forme d'échange de notes relatif à un don au profit de la délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion. Ces trois accords essentiels au renforcement des relations économiques constituent un cadre propice pour l'accroissement des échanges commerciaux et des investissements entre les deux pays.

 Jazouli et Suzuki ont tenu, préalablement à la réunion de la commission mixte, une réunion restreinte qui a permis de faire un tour d'horizon des relations bilatérales Maroc-Japon et d'aborder les questions relatives aux environnements géopolitiques respectifs. Il a également été question des voies et moyens permettant de donner un nouvel élan à la relation bilatérale entre le Maroc et le Japon.

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX