Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

boursenews

Crise sanitaire: l'hémorragie de cash fait bondir le bilan de Bank Al-Maghrib de 25% en 2020

Crise sanitaire: l'hémorragie de cash fait bondir le bilan de Bank Al-Maghrib de 25% en 2020
Lundi 02 Aout 2021 - Par boursenews

 

En 2020, la banque centrale a vu son total bilan bondir de 25%. Si cette évolution ressemble à la tendance mondiale, ses raisons restent propres au Royaume et n'ont rien à voir avec une quelconque intervention de Bank Al-Maghrib sur le marché de la dette publique: Il s'agit principalement de l'explosion de la circulation fiduciaire. 

 

 

Le total bilan de Bank Al-Maghrib s’est établi à 412 milliards de dirhams (Mds) au 31 décembre 2020, soit une progression de 25% en une année, contre 6% en 2019. Cette hausse reflète principalement une hausse des avoirs et placements en devises à l’actif et de la monnaie fiduciaire ainsi que des engagements envers des organismes financiers internationaux au passif.

 

 

Le cash en circulation fait grossir le bilan de Bank Al-Maghrib

En 2020, la circulation fiduciaire a enregistré une augmentation exceptionnelle de 20% à 319 Mds de dirhams, contre 7% en moyenne au cours des cinq dernières années, sous l’effet essentiellement des sorties massives de cash engendrées par la crise sanitaire.

Les opérations avec l’étranger ont, pour leur part, atteint 270 Mds, en hausse de 18% par rapport à fin 2019, reflétant la consolidation des réserves de change. 

S’agissant des opérations avec l’Etat, leur solde s’est fortement apprécié à 6 Mds, s’expliquant principalement par l’augmentation des avoirs en compte courant du Trésor. 

Le solde des opérations patrimoniales a, pour sa part, accusé une baisse significative de 71% à 688 MDH, suite à la souscription, en février 2020, au capital de la Banque des Règlements Internationaux pour 1,6 milliards de dirhams .

 

 

Placements de Bank Al-Maghrib 

Bank Al-Maghrib détient et gère les réserves de change qui sont constituées des avoirs en or, en devises et en DTS. A fin 2020, la contrevaleur des avoirs en or s’est élevée à 11,9 Mds de dirhams, enregistrant une progression de 15%, due exclusivement à l’appréciation du cours de l’once d’or à 16 862 DH (+15%) au 31 décembre 2020. La quantité en onces d’or est restée identique, d’une année à l’autre, à 711 032 onces (correspondant à 22 tonnes). A l’image de l’exercice précédent, la Banque n’a effectué en 2020 aucune opération de prêt de l’or, eu égard aux taux négatifs de placement offerts sur le marché. 

Les avoirs et placements en devises ont augmenté de 28% pour atteindre 297 Mds, imputable en grande partie au tirage sur la LPL effectué en avril 2020 pour près de 3 milliards de dollars et aux sorties du Trésor sur le marché international en septembre et en décembre 2020, portant sur un montant global équivalent à la contre valeur de de 37,5 milliards de dirhams. 

Ces avoirs représentent 72% (71% en 2019) des actifs de la Banque, investis à hauteur de 69% (82% en 2019) en titres obligataires. Au sein de cette catégorie, le portefeuille d’investissement s’est accru de 26% à 123 Mds de DH, suite à l’accélération des acquisitions notamment après le tirage sur la LPL. En fin d’année, les dépôts et les placements monétaires se sont inscrits en nette hausse à 61 Mds, en relation avec l’encaissement de l’emprunt du Trésor à l’international. 

Au final, le résultat net de la Banque s’est établi à 1,6 Md à fin 2020, soit une légère hausse de 1% après celle de 69% en 2019.

 

 

A.H 

 

 

 

Economie Bank Al-Maghrib Actualité Économique

Partage RÉSEAUX SOCIAUX