CFG Bank : PNB en hausse de 27% au premier trimestre

CFG Bank : PNB en hausse de 27% au premier trimestre

CFG Bank a annoncé une progression de +51% de son encours de crédit entre le 31 mars 2019 et le 31 mars 2020, ainsi qu’une progression de +20% des dépôts (ou CD) collectés auprès de sa clientèle sur la même période.

Cette forte croissance a permis au PNB de la banque commerciale de progresser de +27% à 36 Mdh pour le T1 2020.

L’impact précis de la crise sanitaire est encore difficile à chiffrer, mais celle-ci ne devrait pas modifier,significativement la feuille de route pluriannuelle qui vise une introduction de CFG Bank à la bourse de Casablanca dans les 4 prochaines années.

 

Poursuite de la croissance rapide

Conçue pour les clients exigeants, CFG Bank permet, grâce à sa technologie de pointe, de traiter l’ensemble des opérations courantes sans devoir aller en agence (application mobile, site internet, automates bancaires et banque par téléphone). En agence, les ressources humaines de haut niveau sont disponibles pour conseiller les clients lorsque de besoin. Ce modèle novateur confirme son succès qui se traduit par une croissance rapide du nombre de clients ainsi que des encours de crédit ou encore des dépôts. Ainsi, au terme du 1er trimestre, l’encours des crédits atteint 3940 Mdh, contre 2601 Mdh à fin mars 2019, soit une progression de +51%. De même, les dépôts clientèle s’établissent à 5233 Mdh en hausse de +20% sur 1 an, avec une croissance plus rapide encore des dépôts non rémunérés.

Le réseau d’agences, volontairement restreint dans le modèle hybride de CFG Bank, comprend 16 unités, ainsi que 78 automates bancaires permettant non seulement les retraits mais aussi le dépôt des chèques ainsi que le dépôt d’espèces.

 

Renforcement des fonds propres réglementaires

Les banques ont une contrainte réglementaire que n’ont pas les entreprises industrielles ou commerciales : leurs fonds propres (capital plus réserves) doivent être égaux à 12% de leur encours de crédit. La croissance de l’encours des crédits de CFG Bank est tellement rapide depuis son lancement fin 2015 que la banque doit régulièrement procéder à des augmentations de capital. L’objet des augmentations de capital n’est pas de financer la croissance des crédits (les dépôts des clients y suffisent largement) mais simplement de respecter le ratio réglementaire de 12%. A cet effet, CFG Bank a lancé en septembre 2019 une augmentation de capital de 300 Mdh, sursouscrite à hauteur de 400 Mdh et clôturée début janvier 2020 (hormis les délais légaux de constatation).

Cette augmentation de capital a été souscrite pour moitié par un investisseur institutionnel de premier plan et pour moitié par des groupes privés nationaux. Elle porte les fonds propres consolidés de CFG Bank à plus de 800 Mdh, niveau suffisant pour respecter le ratio règlementaire au cours des prochaines années.

 

Forte progression du PNB hors éléments non courants

Le succès commercial de CFG Bank ainsi que sa croissance rapide permettent au PNB de la banque commerciale de continuer à croître malgré la crise du Coronavirus. Ainsi, le PNB de la banque commerciale atteint 36 Mdh pour le T1 2020, en hausse de +27% par rapport au T1 2019. La progression est principalement tirée par la hausse des encours de crédit ainsi que par les commissions.

 

Le PNB de la banque d’affaires est, par essence, sensible à la conjoncture boursière. Malgré la très forte baisse de la bourse au cours du 1er trimestre 2020, consécutive à l’épidémie et à son impact sur l’économie, le PNB de la banque d’affaires progresse de +17% à 21 Mdh. Cependant, CFG Bank détenait historiquement une participation dans une entreprise cotée en bourse : la baisse du cours de celle-ci a nécessité la constitution d’une provision à caractère réversible. Cette provision conduit le PNB consolidé à s’établir à 38 Mdh pour le T1 2020, contre 41 Mdh pour le même trimestre l’année précédente. Bien entendu, la provision sera reprise si la bourse de Casablanca se redresse d’ici la fin de l’année 2020, à l’image des autres bourses internationales.

 

Impact du coronavirus

L’impact de la crise sanitaire et de la récession économique qui en résulte n’est pas encore chiffré avec précision pour l’exercice 2020. Néanmoins, et tout en assurant la sécurité des collaborateurs et des clients ainsi qu’en soutenant ceux-ci pendant toute la durée de la crise, les équipes de CFG Bank s’emploient à réaliser un PNB 2020 comparable ou supérieur à celui de 2019. De façon plus générale, il est attendu que les segments de clientèle (entreprises et particuliers) que CFG Bank sert, soient moins affectés par la crise actuelle. A moyen terme, la feuille de route pluriannuelle prévoit la poursuite de la croissance et l’introduction en bourse dans les quatre prochaines années.

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 20 Juillet 2024

Stratégie énergétique : Benkhadra détaille les grands chantiers de l’ONHYM

Samedi 20 Juillet 2024

Campagne 2024/2025 : une saison agricole compliquée en perspective

Jeudi 18 Juillet 2024

La saga Samir

Jeudi 18 Juillet 2024

Maroc. Le HCP prévoit une amélioration de la croissance à 3,7% en 2025

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux