Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse &Finances

La livre sterling au plus bas depuis 2016

La livre sterling au plus bas depuis 2016
Mardi 03 Septembre 2019 - Par Finances News

 

La livre sterling a chuté mardi à son niveau le plus bas depuis 2016, soit trois ans après le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne (UE), plombée notamment par les craintes d'un Brexit sans accord et le risque d'élections anticipées.

En plongeant à 1,1959 dollar, la livre sterling a atteint son niveau le plus bas depuis le 7 octobre 2016, quand elle avait brusquement perdu 6,1% à 1,1841 dollar, un niveau considéré exceptionnel dans l'histoire de la devise britannique.

Selon le quotidien Metro, même après l'arrivée de Boris Johnson à Downing Street, la monnaie britannique ne s'est pas redressée et a continué de commercer à des niveaux rarement vus depuis 1985.

Selon David Cheetham, analyste en chef du marché chez XTB, «la livre a connu une tendance à la baisse constante tout au long de la journée de lundi et a chuté d'environ 1% par rapport au dollar américain pour revenir à une valeur proche de 1,20».

Pour sa part, Sébastien Clements, analyste en devises chez le cabinet de consulting OFX, «la dégringolade de la livre ressemble à celle d'une monnaie de marché émergent, où une volatilité élevée et une incertitude politique extrême laissent ses mouvements presque impossibles à prédire».

«Beaucoup pensent encore que l'économie britannique est en bonne santé loin de ce que ne le laisse présager la force de sa devise. Cependant, face à un ralentissement mondial, l'incertitude politique continue de peser sur la livre sterling», a souligné de son côté, David Madden, analyste de marché à CMC Markets UK.

«L'incertitude liée au Brexit est déjà suffisamment grave et il y a maintenant une incertitude électorale. Les sondages donnent le Parti conservateur en tête, mais les traders se souviennent encore des élections de 2017, lorsque la première ministre sortante Theresa May avait perdu sa majorité», a ajouté l'analyste.

 

 

Brexit Actualité Financière

Partage RÉSEAUX SOCIAUX