Sodexo: les dirigeants de la maison mère renoncent à une part de leur salaire

Sodexo: les dirigeants de la maison mère renoncent à une part de leur salaire

Les dirigeants du numéro deux mondial de la restauration collective Sodexo ont renoncé à une part de leur rémunération pour financer un fonds d'aide de 30 millions d'euros destiné à ses salariés ayant perdu leur emploi, a annoncé le groupe français jeudi.

Ce fonds sera "financé par les contributions des principaux dirigeants du groupe et par l'entreprise", précise dans un communiqué Sodexo, créé en 1966 à Marseille et qui emploie 470.000 personnes dans 67 pays.

"Ce programme de soutien s'adressera aux collaborateurs sur sites les plus vulnérables impactés par l'arrêt d'activité" se traduisant par une "perte d'emploi", précise Sodexo. La mises en oeuvre se fera "en fonction des besoins et spécificités de chaque pays" et en priorité en fonction de l'existence ou non de programmes de protection sociale dans les différents pays où le restaurateur français est implanté, rapporte l'AFP.

La présidente du Conseil d'administration, Sophie Bellon, va ainsi renoncer à la moitié de sa rémunération dans les six prochains mois, et le directeur général Denis Machuel à la moitié de sa rémunération fixe ainsi qu'à sa rémunération variable.

Les 200 principaux dirigeants de l'entreprise renoncent de leur côté à leur rémunération variable annuelle, ajoute le groupe, tandis que les membres du comité exécutif vont abandonner 10% de leur salaire fixe sur les six prochains mois et leur rémunération variable annuelle.

 

Avec AFP

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 17 Mai 2024

Maroc : montée en flèche des demandes de visas Schengen en 2023

Mercredi 15 Mai 2024

Achat de TikTok: magnats américains en lice pour une opération à plusieurs milliards

Lundi 13 Mai 2024

IA générative: OpenAI lance GPT-4o, un nouveau modèle accessible à tous et doté d'un mode vocal

Jeudi 09 Mai 2024

Trêve à Gaza: lueur d’espoir ténue

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux