Presse au Maroc: Fin de partie pour le quotidien Akhbar Al-Yaoum

Presse au Maroc: Fin de partie pour le quotidien Akhbar Al-Yaoum

 

Akhbar Al-Yaoum ne paraîtra plus. L'annonce a été faite ce dimanche sur les réseaux sociaux officiels de son promoteur historique, Tawfiq Bouachrine, actuellement en prison pour violences sexuelles.


Le patron de presse avait été condamné en 2019 à une peine de 15 ans de prison en appel  pour « traite d’êtres humains », « abus de pouvoir à des fins sexuelles » ou encore « viol et tentative de viol ». 

La quotidien a depuis connu une longue traversée du désert. Il aura tenu près de 2 ans avant que ce message de quelques lettres ne vienne annoncer la fin de l'aventure dans une période particulièrement difficile pour le secteur de la presse.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 16 Juin 2024

Hausse des salaires : «L’appareil exécutif doit avoir l’audace de mieux taxer les secteurs riches et monopolisés»

Dimanche 16 Juin 2024

Stress Hydrique: une approche novatrice pour la gestion durable de l’eau en milieu urbain

Dimanche 16 Juin 2024

Peines alternatives : «L'amende journalière doit être pensée de façon à ce qu'elle ne favorise pas les criminels riches»

Samedi 15 Juin 2024

Carburants: très chers prix à la pompe

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux