OCDE: la croissance du PIB du G20 continue de ralentir au T4-2022

OCDE: la croissance du PIB du G20 continue de ralentir au T4-2022

Le produit intérieur brut (PIB) de la zone G20 n'a progressé que de 0,3% en glissement trimestriel au quatrième trimestre 2022 selon les estimations provisoires, contre 1,4% au trimestre précédent, indique, mercredi, l’OCDE.
 

Ce ralentissement vient clore une année volatile pour la zone G20, au cours de laquelle la croissance du PIB est passée de 0,7% au T1 2022 à moins 0,2 % au deuxième trimestre, avant d’augmenter puis de diminuer à nouveau au troisième et au quatrième trimestres, souligne l’Organisation de coopération et de développement économiques.

Le ralentissement de la zone G20 au T4 2022 et la volatilité précédente en 2022 ont reflété les tendances en Chine, qui représente près d'un quart du PIB total du G20, précise-t-elle dans un communiqué.

La croissance en Chine est passée de 3,9 % au T3 2022 à zéro au T4, alors que l'assouplissement des restrictions liées au COVID-19 s'est accompagné d'une propagation rapide des infections qui a affecté divers secteurs de l'économie, poursuit-elle, ajoutant que la croissance du PIB a également ralenti ou est devenue négative dans la plupart des autres pays du G20 au T4 2022.

En Afrique du Sud, le PIB s'est contracté de 1,3 %, après une croissance de 1,8 % au troisième trimestre, ainsi qu’en Allemagne et en Corée (moins 0,4 % dans les deux pays), au Brésil (moins 0,2 %) et en Italie (moins 0,1 %).

D'autre part, le PIB a augmenté relativement rapidement en Indonésie (2,2%), en Arabie Saoudite (1,3%) et en Turquie (0,9% après une légère contraction au T3 2022.

Dans la zone euro, au Canada, au Japon et au Royaume-Uni, la croissance est restée stable au quatrième trimestre.

Les premières estimations de la croissance annuelle du PIB indiquent que le PIB a continué de croître dans la zone du G20 en 2022 (3,2 %), mais à un rythme inférieur de moitié à celui de 2021 (6,3 %), lorsque les économies se remettaient de l'impact initial de la pandémie de COVID-19.

Parmi les pays du G20, l'Arabie saoudite a enregistré la plus forte croissance annuelle en 2022 (8,7%), suivie de l'Inde (6,7%), de la Turquie (5,6%) et de l'Indonésie (5,3%). Le Japon a enregistré la croissance la plus faible (1,0 %).

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 23 Fevrier 2024

Les recettes fiscales dépassent 24 MMDH en janvier

Vendredi 23 Fevrier 2024

L'Europe et l'Afrique du Nord face à des vagues de sécheresse sans précédent

Vendredi 23 Fevrier 2024

Pays arabes : le taux de chômage à 9,8% en 2024

Jeudi 22 Fevrier 2024

Conseil de la concurrence: la méthode Rahhou

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux