Les marchés financiers US clôturent leur meilleure année depuis 2013

Les marchés financiers US clôturent leur meilleure année depuis 2013

 

La bourse américaine a clôturé 2019 sur une note positive après une année tumultueuse marquée par des guerres commerciales et une inquiétude sur des risques de récession.

L'indice S&P 500 a terminé avec un gain de 28,9%, sa meilleure performance annuelle depuis 2013, tandis que le Dow Jones a gagné 22,3%, mené par Apple. Les actions technologiques ont ouvert la voie, avec 48%. Cela a contribué à propulser le Nasdaq à un gain de 35,3% pour l'année.

«Nous avons connu une année remarquable de rendements en bourse», a déclaré Keith Buchanan, gestionnaire de portefeuille chez Globalt Investments. «Les choses sont très différentes en 2020 par rapport à 2019».

L'année 2018 avait été difficile, avec des acteurs du marché prenant peur face à la rapide montée des taux d'intérêt décidée par la banque centrale américaine et face au ralentissement de l'économie mondiale sur fond de tensions commerciales et du Brexit. Mais la Réserve fédérale a changé sa stratégie dès le 4 janvier 2019 en affirmant vouloir être patiente sur sa politique monétaire et a par la suite abaissé trois fois ses taux.

Les soubresauts de la guerre commerciale entre Washington et Pékin ont bien secoué de nombreuses séances mais l'espoir sans cesse relancé d'un compromis a soutenu la hausse des indices.

Le président américain Donald Trump a d'ailleurs confirmé mardi, dans un tweet juste avant l'ouverture du marché, que l'accord partiel auquel sont parvenus les négociateurs des deux pays mi-décembre serait signé à la Maison Blanche le 15 janvier.

M. Trump a par ailleurs indiqué qu'il se rendrait à une date ultérieure à Pékin où commenceront les discussions pour la phase 2 de cet accord.

Les bénéfices des entreprises ont quant à eux reculé en 2019 moins fortement que prévu par les analystes qui s'inquiétaient particulièrement de l'apparent manque de confiance des patrons et de la faiblesse de leurs investissements.

Quant au marché de l'emploi, il est resté robuste avec un taux de chômage au plus bas en 50 ans. De quoi encourager la confiance des consommateurs américains, moteurs de la croissance aux Etats-Unis.

La crainte d'une récession en 2020 s'est finalement plus ou moins dissipée au quatrième trimestre, permettant aux indices de Wall Street d'être particulièrement dynamiques à l'approche de la fin de l'année.

 

(Avec agences)

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 22 Mai 2024

HPS ouvre un nouveau bureau en Inde

Samedi 18 Mai 2024

Inclusion financière: «Il y a une résistance sérieuse à l’amélioration des offres bancaires»

Jeudi 16 Mai 2024

Kaspersky : augmentation des attaques sur les applis bancaires en 2023

Samedi 11 Mai 2024

Epargne et placements: «Les marchés réagissent de manière excessive à l’inflation US»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux