BAM: un accès au financement "normal" pour 80% des industriels

BAM: un accès au financement "normal" pour 80% des industriels

L'accès au financement bancaire a été qualifié de "normal" par 80% des industriels marocains et de "difficile" par 19% au cours du troisième trimestre 2023, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
 

Par secteurs, ces parts sont respectivement de 65% et de 35% dans la "chimie et parachimie", de 91% et 8% et dans "l'agro-alimentaire", de 85% et de 13% dans la "mécanique et métallurgie" et de 83% et de 17% dans le "textile et cuir", ressort-il des résultats trimestriels de l'enquête de conjoncture menée par BAM. En revanche, la totalité des entreprises de "l'électrique et électronique" jugent normal l'accès au financement bancaire, fait savoir la même source.

Le coût du crédit aurait été, au T3-2023, en hausse selon 27% des entreprises et en stagnation selon 68% d'entre elles. Par branche, la part indiquant l'accroissement du coût de crédit se situe à 48% dans la "chimie et parachimie", à 45% dans l'"électrique et l'électronique" et à 10% dans la "mécanique et métallurgie" et 8% dans le "textile et cuir".

Par ailleurs, si 71% des industriels de l'"agro-alimentaire" indiquent une stagnation du coût de crédit, ils sont 18% à déclarer une baisse et 10% une hausse.

S'agissant des dépenses d'investissement, ils auraient stagné, d'un trimestre à l'autre, selon 59% des industriels et augmenté selon 27% d'entre eux.

Ces parts atteignent respectivement 66% et 26% dans "l'agro-alimentaire", 66% et 18% dans la "chimie et parachimie" et 35% et 52% dans la "mécanique et métallurgie".

En revanche, 67% des entreprises de "l'électrique et l’électronique" indiquent une stagnation des dépenses d'investissement et 18% une baisse, contre respectivement 63% et 26% dans le "textile et cuir".

Pour le prochain trimestre, 67% des industriels anticipent une stagnation des dépenses d'investissement et 28% une hausse.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Dimanche 25 Fevrier 2024

Valorisation des déchets : une alternative viable pour l'industrie marocaine

Samedi 24 Fevrier 2024

Marocains résidant à l'étranger: «Leurs investissements au Maroc représentent seulement 10% des transferts»

Samedi 24 Fevrier 2024

Loi de Finances 2024: quels avantages pour les PME ?

Vendredi 23 Fevrier 2024

DARG 2024: une opportunité pour les experts-comptables

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux