Groupe BMCI: des réalisations financières impactées par les conséquences de la crise sanitaire

Groupe BMCI: des réalisations financières impactées par les conséquences de la crise sanitaire

Le Groupe BMCI a réalisé un Produit Net Bancaire Consolidé de 3,05 milliards de dirhams à fin décembre 2020 en légère baisse de 0,3% par rapport à fin décembre 2019, essentiellement du fait de la baisse de la marge sur commissions de -8,4% avec une hausse au niveau de la marge d’intérêts et du résultat des opérations de marché respectivement de +1,4% et +7%.

Au niveau des comptes sociaux, le Produit Net Bancaire s’élève à 2,7 milliards de dirhams, en augmentation de 1% par rapport à fin décembre 2019. Les Frais de Gestion Consolidés s’élèvent à 1,7 milliard de dirhams, incluant le don au Fonds Spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus, créé sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à hauteur de 85 millions de dirhams. Le Coefficient d’Exploitation Consolidé s’établit à 56,5%. Hors impact exceptionnel lié au don, le Coefficient d’Exploitation Consolidé est de 53,7%.

 

 Le Coût du Risque Consolidé, intégrant les impacts liés à la crise sanitaire COVID-19, a augmenté de 104,7% à fin décembre 2020 pour s’établir à 901 millions de dirhams. 

Le Résultat Net Consolidé s’est établi à 145 millions de dirhams à fin décembre 2020, soit une baisse de 75,9% par rapport à fin décembre 2019. Hors don COVID-19, le Résultat Net Consolidé est de 198 millions de dirhams à fin décembre 2020. Au niveau des comptes sociaux, le Résultat Net s’établit à 276 millions de dirhams, soit une baisse de 47% par rapport à fin décembre 2019.

Les Crédits par Caisse à la Clientèle Consolidés ont atteint 50,9 milliards de dirhams à fin décembre 2020 contre 54,9 milliards de dirhams au 31 décembre 2019, soit une baisse de 7,3%. En face, les Dépôts de la Clientèle Consolidés ont enregistré une baisse de 0,9%, pour s'établir à 44,6 milliards de dirhams à fin décembre 2020 contre 45 milliards de dirhams au 31 décembre 2019, avec une amélioration de la structure des ressources en faveur des dépôts à vue qui représentent 76,9% à fin décembre 2020 contre 72,5% à fin décembre 2019.

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 19 Mai 2022

Équilibres macroéconomiques: les prévisions de Fitch Ratings

Jeudi 19 Mai 2022

Cryptomonnaie: l’AFRO s’associe à Talenteum pour stimuler l’inclusion numérique et financière en Afrique

Mercredi 18 Mai 2022

Souveraineté industrielle: signature de 10 conventions d’investissement de 160 millions de DH avec des PME

Mercredi 18 Mai 2022

Immobilier: baisse des prix au 1er trimestre 2022

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux