Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Actualités

Gestion du littoral : Le ministère réagit

Gestion du littoral : Le ministère réagit
Mardi 12 Mai 2020 - Par admin

Dans un communiqué en date du 12 mai, le ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a démenti catégoriquement un article paru dans le journal Al Akhbar traitant du plan national du littoral. En réponse à la désinformation qui a été faite, le ministère éclaire l’opinion publique avec ce qui suit : 

  • Dans le cadre des mesures prises pour la gestion durable du littoral national, deux textes (juridique et réglementaire) ont été adoptés. La loi n° 81.12 relative au littoral du 15 octobre 2015 et le décret n° 2-15-769 du 7 janvier 2016, ont permis d'identifier la composition, les pouvoirs et la méthodologie des travaux du Comité national et des commissions régionales de gestion intégrée du littoral, et nous entendions préparer le plan côtier et les accusations régionales côtières.
  • Selon les dispositions des deux textes, le plan national pour le littoral a été élaboré par le ministère à partir de l'année 2017 dans le cadre d'une longue série de consultations. Ce sont toutes des parties concernées dans le but de se mettre d'accord sur une vision unifiée.
  • Le projet de plan littoral a également été approuvé le vendredi 4 février 2020 par le Comité national composé de 54 membres, pour la gestion intégrée de la côte, représentant divers secteurs gouvernementaux, conseils régionaux des zones côtières, institutions publiques, instituts de recherche scientifique et associations de la société civile, dans le plein respect des lois en vigueur. En conséquence, le Ministère a entamé sa procédure d'approbation par décret conformément aux exigences de la loi susmentionnée.
  • Il est à noter que la loi du littoral interdit l'exploitation du sable sauf en cas d'obtention d'une licence par l'administration, à condition que cette exploitation ne nuise pas au système environnemental ou si cette exploitation résulte de travaux de dragage tels que ceux réalisés dans les ports et leurs extensions ou dans le but d'assurer un contact direct avec d’un lac avec la mer ou pour une durée remise en état de sites naturels. La loi n° 81.12 prévoit également que la méthode de soumission des licences d'exploitation du sable serait précisée dans un texte réglementaire.
  • Il convient de noter que le travail législatif et organisationnel du gouvernement au cours de cette période de crise sanitaire n'a pas cessé et que des efforts sont encore déployés pour produire des textes juridiques conformément aux procédures établies. Enfin, le ministère est prêt à fournir tous les détails pour réfuter les mensonges du journal en question.
Politique Actualités Marocaines

Partage RÉSEAUX SOCIAUX