Foodtech: Terraa lève 1,5 million de dollars pour révolutionner la chaîne d'approvisionnement alimentaire en Afrique et au Maroc

Foodtech: Terraa lève 1,5 million de dollars pour révolutionner la chaîne d'approvisionnement alimentaire en Afrique et au Maroc

La startup Foodtech Terraa a clôturé un tour en pre-seed de 1,5 million de dollars pour redoubler d'efforts dans sa mission de construire un écosystème d'approvisionnement alimentaire durable au Maroc et en Afrique.

Avec sa plateforme B2B  basée sur la technologie et son infrastructure logistique, la société basée au Maroc entend  révolutionner la chaîne d'approvisionnement alimentaire africaine et fournir des aliments  sûrs et abordables à des centaines de millions de personnes.  

Le tour de table, qui est le plus grand tour en pre-seed réalisé au Maroc, a été mené par  FoodLabs, avec UM6P Ventures, Outlierz Ventures, Musha Ventures, et DFS Lab. Grâce à  ce nouveau financement, Terraa va agrandir son équipe, se développer dans les principales  villes du Maroc et développer son infrastructure technologique.  

"Nous avons vu une opportunité d'utiliser la technologie pour apporter transparence, efficacité  et durabilité à la chaîne d'approvisionnement alimentaire africaine. Terraa ne se contente pas  de mettre en relation les agriculteurs et les marchands, il s'agit de créer un système  alimentaire plus équitable et plus respectueux de l'environnement pour tous", a déclaré  Youssef Benkirane, Co-Fondateur et CEO de Terraa. "Nous sommes heureux d'avoir gagné  des investisseurs aussi renommés et partageant les mêmes idées pour soutenir notre  mission."  

Grâce à la plateforme digitale de Terraa, les agriculteurs sont en mesure d'augmenter leurs  revenus et d'accéder à des marchés stables à de meilleurs prix, tandis que les marchands  bénéficient de prix compétitifs et d'un approvisionnement constant en produits de haute  qualité. La plateforme présente également des avantages pour l'environnement, puisqu'elle  réduit le gaspillage alimentaire et les émissions de gaz à effet de serre, l'utilisation d'eau douce  et l'utilisation des terres. L'entreprise a déjà démontré une forte demande au cours de ses  premières semaines d'activité, ce qui montre la nécessité d'une solution technologique pour  faire face aux défis de la chaîne d'approvisionnement alimentaire africaine.

"C'est un privilège de construire cette solution innovante aux problèmes complexes rencontrés  par la chaîne d'approvisionnement alimentaire au Maroc et en Afrique. Nous sommes  impatients de voir l'impact positif immédiat que notre technologie peut avoir sur la vie de  millions d'agriculteurs et de consommateurs", a déclaré Benoit De Vigne, Co-Fondateur et  COO de Terraa. 

En Afrique, la chaîne d'approvisionnement alimentaire est minée par l'intermédiation, les  inefficacités opérationnelles, le manque de technologie et de données, alors que le continent  est particulièrement confronté aux problèmes de réchauffement climatique et de  surpopulation. Cette situation entraîne des prix excessifs, une mauvaise qualité des aliments  et un gaspillage important, qui ont tous un impact disproportionné sur les agriculteurs et les  consommateurs. Terraa s'attaque à ces problèmes en achetant directement aux agriculteurs  et en effectuant des livraisons aux marchands de fruits et légumes, qu'ils soient détaillants ou  supérettes, ainsi que les hôtels et restaurants, exploitant ainsi un marché de $500 milliards et  touchant plus de 60 % de la population africaine. 

"Nous sommes enthousiasmés par la mission de Terraa, qui consiste à rendre l’alimentation  plus abordable et plus accessible dans toute l'Afrique tout en assurant un revenu sûr aux  agriculteurs. Dans les régions où la pénétration du mobile est omniprésente, les chaînes  d'approvisionnement alimentaire restent très complexes ", a déclaré Till Hoelzer, investisseur  chez FoodLabs. "Nous pensons qu'il est possible de tirer parti de la technologie pour effectuer  des transactions plus rapides et plus efficaces." 

"Les fondateurs de la startup contribueront de manière significative aux systèmes Agritech  marocains et africains car la plateforme de Terraa connecte directement les agriculteurs aux  marchés urbains et sécurise et améliore leurs revenus", a déclaré Lamiaa El Amrani El Mrini,  directeur des investissements chez UM6P Ventures. "En accueillant Terraa dans son  portefeuille, UM6P Ventures est ravie de participer à l'amélioration des moyens de  subsistance des petits exploitants agricoles." 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 24 Mai 2024

Chômage en milieu rural : une tendance alarmante

Jeudi 23 Mai 2024

Experts-comptables: la profession face à de nouveaux enjeux

Jeudi 23 Mai 2024

Fitch confirme la note de CDG Capital Excellent (MaR) avec perspective stable

Mardi 21 Mai 2024

Commerce en Afrique : la BAD et la BCP signent un accord de partage de risques de 70 millions de dollars

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux