Etats-Unis : les stocks du pétrole brut augmentent plus que prévu

Etats-Unis : les stocks du pétrole brut augmentent plus que prévu

Les stocks de pétrole brut ont progressé aux Etats-Unis plus que prévu et pour la troisième semaine de suite alors que la cadence ralentissait encore dans les raffineries, a indiqué mercredi l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), selon l'AFP.

Lors de la semaine achevée le 27 septembre, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 3,1 millions de barils pour s'établir à 422,6 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une hausse de 2 millions de barils. Le prix du baril WTI coté à New York a soudainement creusé ses pertes après la publication du rapport, et évoluait vers 15H05 GMT en baisse de 1,8% à 52,65 dollars. "Clairement la hausse des stocks de brut a éclipsé le recul des réserves de produits raffinés", selon Bart Melek de TD Securities.

Les réserves d'essence ont en effet baissé de 200.000 barils, là où les analystes anticipaient une hausse de 600.000 barils. Les stocks d'autres produits distillés ont de leur côté reculé de 2,4 millions de barils, plus ou moins conformément aux anticipations (-2 millions). En pleine saison de maintenance des raffineries, l'activité de ces dernières a nettement ralenti: elles ont fonctionné à 86,4% de leurs capacités contre 89,8% la semaine dernière.

Il y a encore trois semaines, les raffineries fonctionnaient encore à près de 95% de leurs capacités. Mais pour M. Melek, les investisseurs voient surtout dans la hausse des stocks de brut "le signal que la demande en brut continue de diminuer dans un contexte morose pour les perspectives de l'économie mondiale."

La production, qui avait grimpé la semaine dernière à un niveau record, s'est légèrement affaissé, les Etats-Unis extrayant en moyenne 12,4 millions de barils par jour (mbj). Les importations de leur côté ont un peu reculé (6,29 mbj contre 6,38 mbj la semaine précédente) tout comme les exportations, à 2,87 mbj contre 2,98 mbj la semaine précédente.

Egalement scrutés puisqu'ils servent de référence à la cotation du pétrole à New York, les stocks de brut WTI du terminal de Cushing (Oklahoma, sud) ont, eux, baissé de 200.000 barils à 40,7 millions de barils. Au cours des quatre précédentes semaines, les Etats-Unis ont au total consommé en moyenne 20,9 mbj de produits raffinés, en hausse de 2,1% par rapport à la même période l'an dernier.

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 24 Novembre 2021

Chambre des Conseillers: présentation du projet du Budget sectoriel 2022 du ministère de l’Economie et des Finances

Mardi 23 Novembre 2021

Maroc-France : Nadia Fettah rencontre Franck Riester

Dimanche 21 Novembre 2021

Campagne agricole : le PLF 2022 prévoit de nouvelles dispositions pour le secteur

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux