Coronavirus/ Marrakech: Les coopératives artisanales autorisées à fabriquer les masques de protection

Coronavirus/ Marrakech: Les coopératives artisanales autorisées à fabriquer les masques de protection

Les coopératives artisanales spécialisées dans la couture au niveau de la région Marrakech-Safi peuvent désormais obtenir des autorisations gratuites pour la confection et la commercialisation des masques de protection contre le nouveau coronavirus (Covid-19), a affirmé, mercredi, le président de la Chambre d'Artisanat de la région, Hassan Chamis.
Dans une déclaration à la MAP, Chamis a indiqué qu’elles doivent s'adresser à l'Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) afin d'obtenir, gratuitement, les autorisations-agréments qui leur permettent la fabrication et la commercialisation des masques de protection.
Il a ajouté que ce point figurait à l'ordre du jour de la réunion par vidéoconférence tenue, récemment, entre les présidents des Chambres d'artisanat et la ministre du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport aérien et de l'Economie sociale, Nadia Fettah Alaoui, autour des contraintes du secteur de l'artisanat face à la pandémie du Covid-19.
Lors de cette réunion, a rappelé Chamis, nombre de propositions ont été discutées, dont la permission aux coopératives d'obtenir gratuitement les autorisations-agréments pour la fabrication et la commercialisation des masques de protection, ainsi que leur accompagnement durant toutes ces étapes, notamment l'achat de la matière première (tissus) et sa soumission à l'ensemble des expériences auprès des laboratoires agréés.
Il a précisé que cette proposition a été acceptée, surtout que l'opération d'obtention des autorisations nécessaires coûtait aux coopératives entre 6000 et 7000 DH.
Le responsable a, par ailleurs, insisté sur l'importance de la fourniture des matières premières, tout en veillant à leur qualité et au contrôle de leurs prix préférentiels, en vue de lutter contre tout genre de spéculation de la part des commerçants et de garantir la continuité de l'activité des artisans.
Il a également mis l'accent sur la nécessité de l'intervention auprès des établissements bancaires pour l'octroi de crédits sans intérêt aux artisans à l'instar de l'auto-entrepreneur, et de l'intégration des coopératives et des artisans dans le programme "Damane Oxygène" afin de mobiliser les sources de financement qui ont chuté en raison de la baisse de l'activité.
Chamis a, en outre, appelé à l'accélération de la promulgation du projet de loi 50.17 relatif à l'exercice des activités de l'artisanat, qui comprend une série d'importantes dispositions et de multiples acquis en faveur des artisans, dont la couverture médicale et sociale.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 16 Mai 2022

Urgences Économiques. Quel rôle pour les MRE dans le développement économique du Maroc ?

Dimanche 01 Mai 2022

Gestion locale: un projet de loi pour donner plus d’attribution aux associations

Mercredi 06 Avril 2022

Aawatif Hayar: "150 MDH pour plus de 1.000 établissements de protection sociale en 2022"

Lundi 04 Avril 2022

Covid-19: "la situation épidémiologique au Maroc toujours stable et contrôlée"

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux