BAD: l'Afrique a besoin de 484 milliards de dollars au cours des trois prochaines années

BAD: l'Afrique a besoin de 484 milliards de dollars au cours des trois prochaines années

Les gouvernements africains auront besoin d’environ 484 milliards de dollars au cours des trois prochaines années pour faire face à l’impact socio-économique de la pandémie et soutenir la reprise économique, a indiqué, jeudi à Sal, au Cap Vert, Kevin Urama, vice-président de la Banque africaine de développement (BAD) chargé de la Gouvernance économique et de la gestion des connaissances.
 

" Avant la pandémie, le Groupe de la Banque africaine de développement avait estimé que les besoins d’investissement dans les infrastructures de l’Afrique à eux seuls pouvaient aller de 130 à 170 milliards de dollars par an, créant un déficit de financement annuel de 68 à 108 milliards de dollars ", a déclaré Urama, qui s'exprimait à l'ouverture de la Conférence économique de l’Afrique édition 2021, tenue sur le thème " Financer le développement de l’Afrique post-Covid-19 ".

" Le déficit de financement des infrastructures de santé était estimé à environ 26 milliards de dollars par an ", a-t-il noté. "Avec la pandémie qui a mis à nu le besoin urgent de construire une infrastructure de soins de santé de qualité et une capacité de fabrication de produits pharmaceutiques, ces besoins d'investissement ont encore augmenté", a-t-il relevé.

" Le Groupe de la Banque estime que les gouvernements africains auraient besoin d'environ 484 milliards de dollars au cours des trois prochaines années pour faire face à l'impact socio-économique de la pandémie et soutenir la reprise économique ", a poursuivi Urama.

Ouverte, jeudi, la Conférence économique africaine 2021 sur le financement du développement à l'ère de la Covid-19 s’achèvera samedi. Cette réunion économique annuelle est organisée, en format hybride, par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 21 Janvier 2022

Finances publiques : 2022 démarre avec des doutes

Jeudi 20 Janvier 2022

Réglementation des changes: «Une logique d’assouplissement progressif»

Jeudi 20 Janvier 2022

Conjoncture: Omicron relance les inquiétudes sur la croissance en 2022

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux