Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Politique

L’ambassade américaine «probablement» pas déménagée à Jérusalem avant au moins deux ans (AFP)

L’ambassade américaine «probablement» pas déménagée à Jérusalem avant au moins deux ans (AFP)
Vendredi 08 Decembre 2017 - Par Finances News

 

Les Etats-Unis ne déménageront «probablement» pas leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem avant au moins deux ans, a déclaré vendredi le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

«Ce n'est pas quelque chose qui va arriver cette année ni même probablement l'année prochaine, mais le président (Donald Trump) veut que nous avancions de façon très concrète et très résolue», a-t-il déclaré à l'issue d'une rencontre avec son homologue français Jean-Yves Le Drian à Paris.

 

Heurts et manifestations  à Jérusalem

 

Des heurts ont éclaté vendredi à Jérusalem et en Cisjordanie occupée entre forces israéliennes et Palestiniens appelés à manifester leur rage après la prière contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Cette journée de grande prière hebdomadaire, annoncée comme celle de la mobilisation des Palestiniens contre l'annonce faite mercredi par le président Donald Trump, a aussi vu des fidèles protester dans le monde musulman, comme en Iran, en Malaisie ou en Egypte.

Un rendez-vous diplomatique important est attendu à New York avec une réunion en urgence du conseil de sécurité de l'ONU au cours de laquelle les Etats-Unis risquent d'être confrontés à la réprobation du reste de la communauté internationale.

A Jérusalem même, de violentes empoignades ont mis aux prises manifestants palestiniens et policiers israéliens dans et autour de la Vieille ville.

A Hébron, Bethléem, Jéricho et près de Naplouse, en Cisjordanie occupée, les forces israéliennes ont répliqué par des tirs de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes aux jets de pierres de dizaines de jeunes Palestiniens, le visage dissimulé par un foulard pour nombre d'entre eux, selon des journalistes de l'AFP et des témoins.

Dans ce territoire palestinien occupé depuis cinquante ans et où l'armée israélienne a mobilisé plusieurs bataillons supplémentaires, le Croissant-Rouge a indiqué avoir traité 22 personnes blessées par des projectiles en caoutchouc et, pour l'une d'elles, à balle réelle.

Quatorze Palestiniens ont par ailleurs été blessés par des tirs israéliens dans la bande de Gaza en allant protester près de la barrière de béton qui borde la frontière avec Israël.

 

Partage RÉSEAUX SOCIAUX