Réseau mobile au Maroc: la 5G, c’est pour quand ?

Réseau mobile au Maroc: la 5G, c’est pour quand ?

Considérée comme une technologie transformatrice, la 5G se développe à vive allure à l'échelle mondiale.

Au Maroc, l’appel d’offres du régulateur se fait toujours attendre.

 

Par K. A.

Il y a de fortes chances que le téléphone que vous possédez maintenant soit compatible 5G, mais c’est peine perdue si cette technologie n’est pas déployée dans votre pays. Désormais, «la 5G est disponible dans 1.662 villes de 65 pays à travers le monde, soit une augmentation de 20% par rapport aux données de 2020», indique Viavi Solutions dans son dernier rapport. En fait, le marché est porteur et les opérateurs sont intéressés par cette technologie, d’autant qu’elle a été adoptée par plusieurs pays avec des résultats très surprenants.

Pour le cabinet NextMSC, le marché mondial des infrastructures 5G était évalué à 982 millions de dollars en 2019. D'ici 2030, le marché devrait avoir une valeur de 131,4 milliards de dollars américains. Parallèlement, selon les estimations du dernier rapport sur la mobilité d’Ericsson, le nombre d'abonnements aux smartphones 5G dans le monde a dépassé les 500 millions en 2021, soit une hausse de 50% par rapport à 2020. En 2022, les abonnements devraient dépasser le milliard, atteignant ce cap deux ans plus tôt que la 4G.

Une technologie multi-usages

Aujourd’hui, la 5G est présente dans près de 40% des pays du monde, avec une répartition à peu près égale sur les 3 principales zones mondiales : Amériques, Asie et EMEA (Europe, MoyenOrient et Afrique). En tête du tableau des nations avec le plus de réseaux 5G se trouve la Chine, suivie des États-Unis et de la Corée du Sud. Bien qu'ils occupent respectivement la première et la deuxième comptant le plus de villes équipées de la technologie 5G, ni la Chine ni les États-Unis n'entrent dans le top en termes de vélocité. En effet, selon les mesures prises par OpenSignal, c’est la Corée du Sud, Taiwan, et l’Arabie Saoudite qui enregistrent les débits les plus rapides dans le monde.

Jusqu'à 10 fois plus rapide que la 4G, cette technologie favorisera l'adoption des voitures autonomes, de la réalité virtuelle et augmentée, sans écarter les nouveaux formats vidéo : 4K, 8K, HDR, 360°. Ce qui va bénéficier à tous les utilisateurs de vidéo en streaming sur smartphones. Grâce à une latence plus faible, une dizaine de millisecondes, la 5G va également permettre au cloud gaming de prend son envol, notamment sur smartphone.

Ce n'est qu'une question de temps au Maroc

Plusieurs pays dans la région MENA ont commencé à identifier les fréquences appropriées et les façons les plus efficaces de libérer le spectre 5G. Au Maroc, il est prévu que les réseaux et services 5G soient disponibles à compter de 2023, année qui correspond à la période couverte par la note d’orientations générales pour le développement du secteur des télécommunications au Maroc. «Bien que nous assistions à une augmentation significative du nombre de réseaux déployés dans le monde, toutes les technologies 5G ne sont pas élaborées de la même manière. La présence de la 5G n'est qu'un indicateur sur un marché, car même sur les marchés où la 5G a été lancée, la couverture et l'adoption peuvent être assez faibles», nous décrypte Othmane Saiss, expert systèmes, réseaux et télécoms. Et d’ajouter que «les opérateurs marocains, Maroc Télécom, Orange et Inwi, sont à l’affût, et ont développé une technologie 5G préliminaire. Mais, c’est à l'ANRT d'approuver ces bandes pour une utilisation formelle». Selon l'Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA), le Maroc est au stade de l’évaluation, des tests et des essais de la 5G. Le marché attend toujours l’appel d’offres de l’ANRT. Au départ, la 5G devrait être dédiée aux secteurs stratégiques (mines, agriculture et transports). L’ANRT avait indiqué qu’en 2020, elle lancerait une étude pour fixer les conditions d’attribution des licences 5G et que de 2020 à 2022, elle envisagerait le redéploiement du spectre. Cependant, l’étude est toujours en stand-by. Un retard qui allongerait à son tour l'échéance à laquelle le Maroc pourrait mettre en service les réseaux 5G, «a priori» prévus pour 2023. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 19 Avril 2024

Aluminium: «Le secteur est appelé à connaître un essor remarquable»

Vendredi 19 Avril 2024

Tourisme: des perspectives plutôt prometteuses

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux