Emploi: la tech américaine amputée de 40.000 postes cette année

Emploi: la tech américaine amputée de 40.000 postes cette année

Dans un contexte marqué par l'essor de l'intelligence artificielle (AI) et l’impact persistant des taux d'intérêt, les grandes compagnies technologiques aux Etats-Unis ont supprimé plus de 40.000 emplois depuis le début de l’année en cours.
 

A elle seule, l’entreprise Cisco a remercié près de 4.250 de ses employés le mois dernier, alors que Paypal a supprimé 2.500 postes, selon les derniers chiffres publiés lundi par Layoffs.fyi.

De leur côté, Microsoft et eBay se sont séparées, en janvier, d'environ 1.900 et 1.000 employés respectivement.

Selon les analystes, ces licenciements à grande échelle interviennent alors que le marché de l’emploi reste solide.

“Ces décisions s'expliquent en grande partie par le changement créé par l’IA”, a expliqué Dan Ives, analyste chez Wedbush Securities, cité par la Gazette du Congrès The Hill.

Pour lui, il s’agit de la plus grande tendance technologique depuis le lancement d’Internet en 1995.

Citant d’autres experts, la publication évoque une année de croissance fulgurante dans le domaine de l’IA qui est à l'origine de ces derniers licenciements, soulignant que les entreprises investissent de plus en plus dans le développement de cette technologie transformatrice.

“Chaque compagnie expérimente comment intégrer l'IA dans son modèle commercial, ses produits et ses fonctions”, a déclaré Daniel Keum, professeur à la Columbia Business School, ajoutant que certains développeurs qui ne sont pas formés en l'IA sont remerciés alors que de nouveaux talents avec une expertise avérée dans la nouvelle technologie sont embauchés.

D'après Keum, il y a une redéfinition des priorités et un repositionnement à tous les niveaux dans l’industrie de technologie aux Etats-Unis.

Dans la même veine, The Hill relève que suite au lancement de ChatGPT en novembre 2022, les entreprises technologiques se précipitent pour développer leurs propres modèles et outils d'IA, rappelant que Google avait lancé son chatbot IA Bard avant que Meta ne lui emboîte le pas avec la mise sur marché de Llama 2 son modèle conçu à des fins de recherche et d'utilisation commerciale.

Le secteur technologique a également été durement touché par des années de taux d’intérêt élevés décidés par la Banque centrale américaine (Fed) pour juguler l'inflation, ainsi que par une demande accrue pendant la pandémie du COVID-19, indique-t-on de même source.

Les taux d'intérêt, que la Réserve fédérale a relevés à leur plus haut niveau depuis deux décennies au cours des deux dernières années, ont posé un défi majeur aux entreprises technologiques, “puisqu’ils représentent généralement un investissement plus risqué”, a déclaré Julia Pollak, économiste en chef de ZipRecruiter, cité par la Gazette du Congrès.

Il a ajouté que des taux d’intérêt plus élevés renforcent également le dollar américain, ce qui rend plus difficile pour ces entreprises d’accéder aux marchés étrangers.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 15 Avril 2024

Tesla supprime plus de 10% de ses effectifs

Dimanche 14 Avril 2024

Tensions Iran - Israël : le Moyen-Orient, une véritable poudrière

Samedi 13 Avril 2024

OpenAI Voice Engine : percée ou danger ?

Dimanche 07 Avril 2024

Résolution historique sur l'IA: un nouveau chapitre débute

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux