Bourse & Finances

Tous les articles

Placements: le marché des OPCVM retrouve des couleurs

Placements: le marché des OPCVM retrouve des couleurs

Avec plus de 44 milliards de dirhams de souscriptions nettes durant les 7 premiers mois de l’année, le marché des OPCVM attire de nouveau les investisseurs.

 

Par A. Hlimi

Après avoir fui les OPCVM en 2022 dans un contexte marqué par la hausse des taux, les investisseurs institutionnels reviennent à vitesse grand V sur cette classe d’actifs ou, plutôt, ces classes d’actifs. A fin juillet, les souscriptions nettes ont atteint 44 milliards de dirhams, essentiellement sur l’obligataire court terme (20 Mds) et le monétaire (14 Mds). Mais la dynamique montre un retour plus rapide des investisseurs sur l’obligataire moyen long terme avec 9 Mds de souscriptions nettes rien qu’en juillet. Pourtant, cette catégorie d’OPCVM, plus sensible à la hausse des taux, avait été désertée l’an dernier. Le retour d’intérêt montre une baisse de l’aversion au risque, et donc une plus grande confiance dans l’orientation future des taux.

OPCVM actions : les investisseurs ont-ils raté la hausse ?

Si les OPCVM OMLT ont fait le plein, les statistiques des OPCVM montrent une faible collecte des fonds actions et diversifiés sur les 7 premiers mois de l'année. Pourtant, la Bourse s'est beaucoup appréciée sur la période. Au cours du premier semestre de l'année 2023, le marché boursier a affiché une performance remarquable, enregistrant un rendement de 13,81% en YTD pour l'indice MASI. Malheureusement, les investisseurs en OPCVM n'ont pas su tirer pleinement profit de cette évolution positive, en témoigne une faible collecte nette des fonds actions sur cette période, avec 76 MDH à fin juillet.

Bourse : du carburant pour le deuxième semestre ?

Selon les professionnels, la configuration de la collecte laisse entrevoir un retour plus marqué de l'appétit des institutionnels pour les OPCVM actions au cours du deuxième semestre, grâce aux éléments qui plaident pour l'investissement en actions et ce, après un premier semestre plutôt perturbé par les assauts de Bank Al-Maghrib contre l'inflation. Désormais, le terrain est mieux balisé et les investisseurs pourront avoir un regard plus appuyé sur la santé des entreprises cotées dont les réalisations devraient contribuer à alimenter davantage l’orientation positive du marché, à en croire les analystes de CFG Bank.

Ces derniers prévoient une amélioration de 17,5% de la capacité bénéficiaire cette année (+6,1% hors éléments exceptionnels). La politique monétaire a également commencé à se stabiliser, avec une Banque centrale optant pour un statu quo après trois hausses successives du taux directeur lors de son dernier Conseil. En parallèle, la situation sur le marché obligataire est plus favorable aux actions : la courbe des taux s'est détendue, offrant des opportunités de hausse sur le marché des actions. Ces indicateurs positifs ont contribué à renforcer la confiance des investisseurs et pourraient stimuler davantage l'activité sur le marché boursier dans les mois à venir. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 22 Mai 2024

HPS ouvre un nouveau bureau en Inde

Samedi 18 Mai 2024

Inclusion financière: «Il y a une résistance sérieuse à l’amélioration des offres bancaires»

Jeudi 16 Mai 2024

Kaspersky : augmentation des attaques sur les applis bancaires en 2023

Samedi 11 Mai 2024

Epargne et placements: «Les marchés réagissent de manière excessive à l’inflation US»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux