Bourse & Finances

Tous les articles

OPCI: radioscopie d’un secteur en pleine expansion

OPCI: radioscopie d’un secteur en pleine expansion

49 OPCI détiennent 1.203 actifs immobiliers répartis sur l'ensemble du territoire national. L’immobilier résidentiel peut être un relais de croissance intéressant pour les OPCI.

 

Par Y. Seddik

Le marché des Organismes de placement collectif immobilier (OPCI) continue sur sa lancée en affichant une croissance remarquable. Selon le dernier rapport de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), l'actif net des OPCI a atteint les 85,49 milliards de dirhams en 2023, enregistrant une progression de 46,39% par rapport à l'année précédente.

Cette performance haut en couleur, traduit l’appétit grandissant des investisseurs envers ce mode d'investissement alternatif à la Bourse à haut rendement. Sur le plan de l'offre, le marché national compte aujourd'hui 9 sociétés de gestion d'OPCI qui pilotent 49 OPCI.

Parmi ces derniers, 37 adoptent une stratégie d'investissement diversifiée, tandis que les 12 restants sont spécialisés. Une diversification de stratégies d'investissement qui permet de répondre aux besoins variés des investisseurs. Concrètement, ces 49 OPCI détiennent 1.203 actifs immobiliers répartis sur l'ensemble du territoire national, pour une valorisation globale de 93,76 milliards de DH. Un chiffre qui témoigne de l'ampleur et de la solidité de ce marché en plein essor, puisqu’il représente la moitié du potentiel annoncé lors du lancement des OPCI, soit 200 milliards de DH.

Parallèlement, l'analyse des investissements immobiliers détenus par les OPCI révèle une concentration sur des secteurs clés de l'économie marocaine. En effet, près de la moitié (49,7%) des actifs concernent des «Bâtiments à usage d'enseignement ou de formation». Viennent ensuite les «Établissements de santé» (17%) et les «Bâtiments à usage administratif» (15,5%). Pour plusieurs experts du domaine, cette répartition stratégique reflète la demande croissante en immobilier dans ces secteurs au Maroc, en lien avec la volonté des autorités de renforcer l'éducation, l'accès aux soins et l'efficacité de l'Administration.

Prédominance des investisseurs institutionnels

Les investisseurs institutionnels constituent les principaux détenteurs d'OPCI, attirés par le potentiel de rendement qu'offre ce type de placement, qui varie actuellement entre 6% et 9%. Parmi ces investisseurs, les compagnies d'assurances et organismes de prévoyance et de retraite arrivent en tête avec 44,5% de l'actif net des OPCI, suivis par les banques (25,5%) et la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) (11,9%). En termes de répartition géographique, la région de Rabat-Salé-Kénitra concentre 42,3% des actifs immobiliers détenus par les OPCI. Elle devance la région de Casablanca-Settat (20,7%) et la région de FèsMeknès (9,8%). Cette concentration s'explique par le dynamisme économique et immobilier de ces régions, qui attirent de nombreux investissements dans divers secteurs, dont l'immobilier.

Perspectives prometteuses

Au vu de ces indicateurs positifs et des perspectives de croissance soutenue de l'économie marocaine, le marché des OPCI devrait continuer à se développer dans les années à venir. Cette tendance devrait être favorisée par la recherche de rendement des investisseurs, la diversification des portefeuilles et la demande croissante en immobilier dans des secteurs clés tels que l'éducation, la santé et l'Administration. Les OPCI constituent ainsi un mode d'investissement attractif pour les investisseurs à la recherche d'une exposition au marché immobilier marocain tout en bénéficiant d'une gestion professionnelle, d'une certaine transparence et d'une diversification des risques.

Si le marché des OPCI présente des perspectives prometteuses, il n'est pas exempt de défis. Poursuivre sa croissance nécessitera notamment de continuer à diversifier l'offre de produits et de services, de renforcer la communication et la pédagogie auprès des investisseurs, et de s'adapter aux évolutions réglementaires et économiques. Par ailleurs, l’immobilier résidentiel, qui fait actuellement partie des classes d’actifs les plus dynamiques du marché, peut être un relais de croissance des OPCI. En outre, le marché des OPCI pourrait s'ouvrir à de nouveaux segments d'investisseurs, tels que les particuliers, afin de drainer davantage de capitaux. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 14 Juin 2024

Forum de Paris sur la paix: «Nous étudions presque toutes les régions en conflit»

Vendredi 07 Juin 2024

Fonds Innov Invest : «Tamwilcom se fixe pour objectif de financer 800 startups sur une période de 5 ans»

Mardi 04 Juin 2024

VIDÉO. Tamwilcom met l’entrepreneuriat marocain à l’honneur au GITEX Africa 2024

Mercredi 29 Mai 2024

GITEX Africa : lancement de la nouvelle édition du "Fonds Innov Invest"

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux