Bourse & Finances

Tous les articles

Inflation: quelle dynamique d’évolution à court et moyen terme ?

Inflation: quelle dynamique d’évolution à court et moyen terme ?

Les financiers redoutent toujours un éventuel rebond de l’inflation lié à la mécanique des prix, surtout avec le lancement fin 2023 du programme d’aides directes.

Les enquêtés estiment que l’évolution de l’inflation au cours des huit prochains trimestres dépendra essentiellement des cours mondiaux des matières premières hors pétrole, des prix à la pompe et des décisions de politique monétaire.

Les commentaires du Wali sur l'inflation étaient parmi les points les plus attendus lors du dernier Conseil de l’année. Car bien qu’elle ait baissé pour atteindre un plus bas de février 2022, les financiers redoutent toujours un éventuel rebond de l’inflation lié à la mécanique des prix, surtout avec le lancement fin 2023 du programme d’aides directes, qui pourrait être perçu comme une injection significative de liquidités dans l'économie. Mais aussi le début de la première phase de décompensation du gaz butane prévue à partir du 2èmé trimestre 2024 et la forte volatilité des hydrocarbures dans un contexte géopolitique et économique mondial encore instable.

Le Conseil de Bank Al-Maghrib par la voix de son Wali, Abdelatif Jouahri, a toutefois rassuré les opérateurs quant à un éventuel dérapage inflationniste en prévoyant une dynamique baissière pour les deux prochaines années : «Après un pic d'inflation de 10,1% en février dernier, un ralentissement significatif est constaté, avec un taux de 4,3% en octobre et une moyenne annuelle prévue de 6,1% pour 2023, contre 6,6% en 2022. Ce ralentissement devrait se poursuivre, avec une inflation prévue autour de 2,4% pour 2024 et 2025. La composante sous-jacente suivrait une tendance similaire, passant de 6,6% en 2022 à 5,6% en 2023, puis diminuant à 2,4% en 2024 et 2,3% en 2025. Ces prévisions tiennent compte de la réduction des pressions inflationnistes externes, des effets des mesures fiscales et du processus de décompensation graduelle envisagé par le gouvernement».


Évolution à court terme

À court terme, l’inflation devrait refluer à 3,8% au dernier trimestre de l’année 2023 après 4,9% le trimestre précédent. Cette décélération serait liée principalement à celle de sa composante sous-jacente qui devrait revenir à 3,4% au lieu de 4,7%. De même, et tenant compte des données des marchés de gros, le rythme d’accroissement des prix des produits alimentaires à prix volatils ralentiraient à 13,3% après 15,4%.

Pour leur part, les tarifs des produits réglementés augmenteraient, en l’absence de nouvelles décisions gouvernementales y afférentes, à un rythme quasi-inchangé par rapport à celui observé au troisième trimestre, soit 0,8%.

A l’opposé, et en raison de l’évolution des cours internationaux des produits pétroliers, les prix des carburants et lubrifiants enregistreraient un recul de 2,9% au quatrième trimestre après celui de 12,3% en moyenne entre juillet et septembre.

 

Anticipations de l’inflation

Les résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib auprès des industriels relative au mois d’octobre 2023 indiquent que 63% des répondants anticipent une stagnation de l’inflation au cours des trois prochains mois, 30% tablent sur une hausse, tandis que 7% d’entre eux s’attendent à une baisse de l’inflation. Ainsi, le solde d’opinion ressort à 23%.

Par ailleurs, l’enquête de BAM sur les anticipations d’inflation, conduite auprès des experts du secteur financier au titre du quatrième trimestre 2023, montre que ces derniers anticipent une inflation moyenne de 3,3% à l’horizon des huit prochains trimestres au lieu de 3,9% lors de l’édition précédente de l’enquête.

Sur l’horizon des 12 prochains trimestres, leur anticipation s’établit à 3,2% au lieu de 3,5%.

Les enquêtés estiment que l’évolution de l’inflation au cours des huit prochains trimestres dépendra essentiellement des cours mondiaux des matières premières hors pétrole, des prix à la pompe et des décisions de politique monétaire.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 08 Avril 2024

Zone OCDE : l'inflation à 5,7% en février 2024

Vendredi 22 Mars 2024

Inflation: leçon d'une inflexion réussie

Jeudi 21 Mars 2024

Fragilités économiques

Jeudi 21 Mars 2024

Taux directeur: un statu quo logique

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux