Bourse & Finances

Tous les articles

Immobilier: le groupe Alliances ouvre un nouveau chapitre de croissance

Immobilier: le groupe Alliances ouvre un nouveau chapitre de croissance

Après la restructuration, place à la croissance. Le groupe ambitionne de réaliser un chiffre d'affaires total de 8 Mds de dirhams sur la période 2022-2025. 

 

Par A. Hlimi

Le groupe Alliances scrute l’avenir avec confiance, après une période de turbulences entamée en 2015 et qui a donné lieu à un plan de restructuration dont le management revendique désormais la réussite.

«Ce plan est derrière nous», nous dit-on auprès du groupe. Désormais, la structure est plus légère et l’équipe managériale plus resserrée, avec une gouvernance modernisée et solide. Le Conseil d’administration est composé de 9 membres, dont 2 femmes. Sur les 9 membres, 6 sont des non-exécutifs. Aussi, un comité stratégie et développement a été mis en place, en plus des comités existants (exécutif, audit, nomination et rémunération), faisant de la gouvernance un atout pour reconquérir la confiance du marché.

 

Des ambitions chiffrées

Le groupe immobilier a présenté récemment un nouveau plan de développement sur la période 2022 -2025. Le business plan qui en découle  comporte plus de 20 projets. Il permet un potentiel important pour les quatre prochaines années, avec un objectif de chiffre d’affaires total dépassant les 8 Mds de dirhams (pour une V.I.T totale de 15 Mds de dirhams), un résultat net cumulé dépassant le 1 milliard de dirhams et un RNPG dépassant également le 1 Md, en s’appuyant sur les efforts entrepris lors des années précédentes qui ont permis la réduction et la maîtrise des charges financières et de structures.

«Pour garantir la réalisation de ces objectifs, nous avons bâti nos prévisions exclusivement sur du foncier acquis et des projets en cours de développement», nous explique le management. Le plan de développement comporte des projets adaptés aux besoins réels des marchés, avec une offre de produits tenant compte des budgets des ménages, et conçue dans des espaces urbains faisant la part belle à la nature et au respect de l’environnement, affirme le groupe. L’objectif est d’offrir un  meilleur cadre de vie. Par ailleurs, et en plus du métier de base, le Groupe accompagnera l’évolution de la demande (efficacité énergétique,  domotique, résidences pour seniors, secteur de la santé, zones industrielles et hôtellerie). A plus court terme, concernant l’année 2021, les résultats seront communiqués fin mars. Mais malgré la crise pandémique, le résultat sera positif.

 

Un endettement bas

Le travail de fond qui a été réalisé ces dernières années aux niveaux opérationnel et financier a permis des réductions drastiques des charges financières et de structure. Bien que de nouveaux financements bancaires aient été obtenus (projet à Kénitra et à Safi), l’endettement du Groupe est bas. Concrètement, l’objectif est de ramener l’endettement de 9 Mds de dirhams en 2015 à moins de 2 Mds de dirhams en 2025. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 24 Fevrier 2024

Marocains résidant à l'étranger: «Leurs investissements au Maroc représentent seulement 10% des transferts»

Samedi 24 Fevrier 2024

Loi de Finances 2024: quels avantages pour les PME ?

Vendredi 23 Fevrier 2024

DARG 2024: une opportunité pour les experts-comptables

Jeudi 22 Fevrier 2024

Point Bourse Hebdo. Le marché en apesanteur !

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux