Bourse & Finances

Tous les articles

Gestion d’actifs : une régulation performante au service du développement du marché

Gestion d’actifs : une régulation performante au service du développement du marché

Une régulation crédible est le gage du développement solide du marché des capitaux et de la gestion d’actifs.

 

Par A. Hlimi

Les OPCVM sont devenus l'un des principaux moteurs de la mobilisation de l'épargne au Maroc et du financement de l'économie nationale. Ils offrent aux investisseurs, qu'ils soient institutionnels ou individuels, des opportunités de valorisation de leurs avoirs et une liquidité, ingrédients nécessaires pour un développement sain. Mais cela nécessite une régulation permettant aux investisseurs d’agir en toute confiance. Et c’est le cas, l’industrie des OPCVM ayant pu mobiliser des centaines de milliards de dirhams d’encours au profit de l’économie.

Pour Nezha Hayat, présidente de l’AMMC, si la croissance de ce secteur trentenaire est importante, le potentiel reste intact, pourvu que les défis soient relevés. Ils incluent l'approfondissement du marché, la démocratisation de l'accès aux investisseurs individuels et la prise en compte de la digitalisation. Les questions de commercialisation, de durabilité et de transition verte sont également sur l'agenda du secteur. La présidente de l’AMMC met aussi l'accent sur l'importance de l'innovation et de la formation continue pour consolider les compétences dans le secteur.

Les contours de la nouvelle loi sur les OPCVM

Dans sa volonté de concilier la protection des épargnants et le développement du secteur, l'AMMC travaille de concert avec le ministère de l'Économie et des Finances à l'élaboration d'une nouvelle loi sur les OPCVM. «Cette nouvelle loi, plus qu'un simple amendement, constituera un saut qualitatif pour les investisseurs et les gestionnaires. Elle vise à renforcer la régulation du secteur, à en accroître la solidité et la pérennité et, je l'espère, offrira un cadre propice à l'innovation», explique Nezha Hayat.

La nouvelle législation introduira plusieurs innovations, comme les OPCVM cotés en Bourse ou ETFs, qui offrent des avantages en termes de coût et de liquidité. Elle permettra également la création d'OPCVM en devises et d'OPCVM de finance participative, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux marchés et investisseurs. Le cadre réglementaire sera aussi enrichi par des OPCVM à règles de fonctionnement allégées, destinés aux investisseurs professionnels qualifiés et adaptés à leur appétence au risque. Selon les opérateurs du secteur, cette nouvelle loi est en phase finale et se trouve actuellement au Secrétariat général du gouvernement (SGG), où elle est en stade avancé de discussions. Son adoption est attendue dans les mois à venir. 

 

Une certification pour propulser les gérants de portefeuille à l’échelle internationale
L'Autorité marocaine du marché des capitaux a signé, mardi 31 octobre 2023, un accord de partenariat avec le Chartered Institute for Securities and Investments (CISI) pour la mise en place d’une certification internationale destinée aux gérants de portefeuilles d’OPCVM. Ceci entre dans le cadre du déploiement du dispositif d’habilitation des professionnels du marché. A travers cette certification internationale, l’AMMC renforce ce positionnement et aligne le secteur avec les standards de conformité mondiaux. Le certificat CISI retenu est le «Investment Management», composé d’un module technique couvrant les domaines de connaissances liés à la gestion des investissements et d’un module local portant sur les règles et réglementations du marché des capitaux au Maroc. L’AMMC habilitera les gérants de portefeuilles, suite à leur réussite aux examens de certification des deux modules. Pour rappel, l’habilitation des professionnels est un dispositif obligatoire visant à garantir que les professionnels occupant des fonctions spécifiques, au sein des intervenants soumis au contrôle de l'AMMC, disposent des connaissances requises pour l'exercice de leurs fonctions, dans le respect de la réglementation et des principes éthiques et déontologiques qui régissent leur profession. Depuis la mise en œuvre du dispositif en 2019, 300 professionnels du marché ont été habilités.

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 12 Juin 2024

Emploi : échec et mat !

Mercredi 12 Juin 2024

Les importations espagnoles en provenance du Maroc en hausse de 4% au premier trimestre 2024

Mardi 11 Juin 2024

Assurances : les primes émises atteignent 17,24 milliards de DH au premier trimestre de 2024

Mardi 11 Juin 2024

Dispositif Aïd Al-Adha de l'ONCF : 240 trains par jour

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux