Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse & Finances

Dividendes et bénéfices des sociétés cotées: à quoi s’attendre en 2021 ?

Dividendes et bénéfices des sociétés cotées: à quoi s’attendre en 2021 ?
Lundi 03 Mai 2021 - Par admin

Dans une nouvelle note de recherche, Attijari Global Research dresse ses prévisions de croissance bénéficiaire et de dividendes des entreprises cotées en Bourse pour 2021 et 2022. Détails.

 

Par Y. Seddik

 

Après une année 2020 tourmentée sur tous les fronts, les regards sont tournés vers 2021, année espérée de reprise. En Bourse aussi. À cet effet, Attijari Global Research (AGR) a mis en place un nouveau univers d’investissement sous le nom de «l’AGR-30», afin d’assurer un meilleur suivi du marché boursier durant cette période. Ce scoop intègre les principales valeurs actives sur lesquelles la société assure une couverture régulière. Il s’agit de 30 sociétés cotées appartenant à 13 secteurs d’activité et représentant 87% de la capitalisation boursière du MASI et 97% de la masse bénéficiaire de la cote. «Selon nos estimations, le chiffre d’affaires agrégé de l’AGR-30 croîtrait de +5,0% en 2021 et de +4,0% en 2022. En termes de profitabilité, les valeurs de l’AGR-30 afficheraient une croissance de leurs bénéfices récurrents de +14,2% en 2021 et de +15,0% en 2022», écrivent les analystes.

Cette reprise est justifiée par l’allègement attendu de l’effort de provisionnement consenti par le secteur financier en 2020 et le redressement progressif de l’activité économique de plusieurs secteurs. Par ailleurs, la cellule de recherche a suspendu ses prévisions de croissance concernant le secteur immobilier, et ce dans l’attente d’une communication plus détaillée lors des semaines à venir.

Net rebond des bénéfices attendu chez les banques

Sur la période 2021-2022, la croissance bénéficiaire de l’AGR-30 est portée par l’appréciation attendue des bénéfices de plusieurs secteurs : Banques : Redressement attendu des bénéfices récurrents de +31,5% en 2021 et de +24,2% en 2022. Ce scénario est justifié par une normalisation progressive du coût du risque du secteur. Mines : Doublement des bénéfices en 2021 dans un contexte minier très favorable marqué par un effet volume/prix positif et par la non récurrence des provisions financières. À compter de 2022, la hausse des bénéfices de +18,8% serait portée principalement par un effet volume. Ports : Hausse du RNPG récurrent de +12,3% en 2021 et de +20,5% en 2022 soutenu par la reconstitution de stocks des opérateurs économiques en anticipation de la reprise progressive de l’activité économique.

Les dividendes attendus en hausse de plus de 24% en 2021

En intégrant nos estimations concernant les sociétés cotées n’ayant toujours pas communiqué sur leur DPA 2020, «nous anticipons une baisse de -12,1% du montant global des dividendes de l’AGR-30». Les perspectives de reprise des bénéfices sur la période 2021-2022 conjuguées à une amélioration progressive de la visibilité des émetteurs laissent présager un relèvement sensible du dividende futur. «Plus en détails, nous nous attendons à une hausse des dividendes de +24,5% en 2021 et de +8,0% en 2022. Dans ces conditions, l’AGR-30 offrirait un D/Y moyen de 3,2% en 2020, de 3,6% en 2021 et de 3,9% en 2022», ressort-il de la note.

Les secteurs rémunérateurs

Pour la cellule de recherche, les principaux secteurs de l’AGR-30 qui se distinguent à travers un rendement de dividende relativement attractif sur la période étudiée, sont les sociétés de financement, le ciment, l’énergie, les télécoms et l’automobile dont le D/Y offert se situerait au-dessus des 4,0%. «Parallèlement, le multiple des bénéfices de l’AGR-30 devrait se normaliser pour se rapprocher à horizon 2022 de sa moyenne 5 ans, soit de 20,6x. Plus en détails, le P/E 22E de notre univers de valeurs ressortirait à un niveau correct de 20,8x sous l’effet du redressement progressif de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées», conclut l’étude.

Un payout historique en 2020

Le montant agrégé des dividendes des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca devrait atteindre 16,705 milliards de DH au terme de l'exercice 2020, équivalent à un taux de distribution historique de 96%, estime Attijari Global Research. «Dans l'attente d'une communication de la part des sociétés cotées n'ayant pas encore annoncé leur dividende par action (DPA) 2020, nous pensons que le montant agrégé des dividendes devrait atteindre 16,705 MMDH au terme de l'exercice 2020 contre 18,670 MMDH en 2019, soit un repli de 10,5%. À cet effet, le payout (base consolidée) ressortirait autour de 96%», indique le bureau de recherche. Rappelons que jusqu'à date d'aujourd'hui, 65 émetteurs parmi les 74 sociétés cotées ont annoncé le montant de leur dividende au titre de l'exercice 2020. Celles-ci représentent plus de 80% de la capitalisation totale du marché. 

 

 

 

 

Actualité Financière Actualité Boursière Actualité Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX