Bourse & Finances

Tous les articles

Crédit du Maroc: un exercice 2021 de «bonne facture»

Crédit du Maroc: un exercice 2021 de «bonne facture»

Malgré un contexte de rebond mou du crédit bancaire en 2021, Crédit du Maroc tire son épingle du jeu et affiche un résultat net part du groupe de 627,4 millions de dirhams, en hausse de 229,7%.

 

Par A. Hlimi

2021 est une année de rattrapage pour le secteur bancaire. La majorité des banques affiche des hausses de bénéfices à deux, voire à trois chiffres comme c’est le cas pour Crédit du Maroc qui, après avoir fait preuve de prudence en pleine pandémie, revient vite à son activité normative. Un exercice qualifié de «bonne facture» par Bernard Muselet, président du Directoire de la banque.

Dans le détail, à fin décembre 2021, le produit net bancaire consolidé s'élève à 2,45 Mds de dirhams, en hausse annuelle de 3,3%, grâce à une accélération de 6% au 4ème  trimestre 2021 comparativement à la même période de 2020. La marge nette d'intérêt augmente de 5,1%, profitant de la bonne tenue de l'activité commerciale, combinée à une optimisation continue du coût des ressources. Mais c’est la marge sur commissions qui tient bien avec 2% de croissance. Stéphane Clérisse, membre du Directoire en charge du pôle Fonctionnement, se félicite de la bonne progression de l’épargne, des OPCVM et de l’international, qui ont permis de préserver la marge sur commissions.

Pour sa part, le résultat des opérations de marché est en retrait de 7,6% à 209,1 millions de dirhams. Cette baisse, atténuée toutefois par un résultat de change en amélioration, est principalement liée à l'activité obligataire, impactée par un contexte peu favorable aux marchés de taux. Les filiales de Crédit du Maroc réalisent, quant à elles, un PNB global de 188,4 millions de dirhams en 2021, en amélioration de 6,3% par rapport à 2020.  Crédit du Maroc affiche un coût du risque consolidé de 63,5 millions de dirhams, en diminution significative de 91,2% par rapport à l'année 2020, tout en maintenant sa politique prudente de provisionnement. En effet, le coût du risque a bénéficié d'un effet exceptionnel de reprise sur un dossier important (170 MDH selon management) et des efforts d'anticipation des impacts de la crise sanitaire entrepris en 2020.

Le taux du coût du risque annualisé ressort à 20 points de base, en baisse de 144 points de base par rapport à 2020. Le taux de couverture global s'établit à 91,4% à fin 2021. Crédit du Maroc enregistre en 2021 un recul de 7,7% à 3.802 millions de dirhams de ses créances en souffrance, ramenant ainsi le taux des créances douteuses et litigieuses à 8,3%.  Enfin, le résultat net part du groupe Crédit du Maroc ressort à 627,4 millions de dirhams, en hausse de 229,7% par rapport à l'année 2020, bénéficiant ainsi d'une bonne dynamique commerciale et d'une amélioration du coût du risque.  Au niveau des comptes sociaux de Crédit du Maroc, le produit net bancaire se situe à 2.329,0 millions de dirhams, en hausse de 3,7% par rapport à l’année 2020.

Le résultat brut d’exploitation augmente de 2,0% à 1.063,7 millions de dirhams. Il intègre des charges générales d’exploitation de 1.297,1 millions de dirhams, en progression de 5,9%. Bénéficiant d’un coût du risque de 18,9 millions de dirhams, en baisse significative de 614,5 millions de dirhams, le résultat net s’élève à 687,4 millions de dirhams, contre 99,0 millions de dirhams à fin 2020. Le Directoire proposera à l’Assemblée générale la distribution d’un dividende unitaire de 25,90 dirhams contre 4,55 dirhams au titre de l’exercice 2020. À ce niveau, le taux de distribution s’établit à 41 %. 

 

Des résultats en ligne avec le plan stratégique du groupe
Crédit du Maroc affiche ainsi des résultats en ligne, voire légèrement en avance sur les indicateurs cibles de son plan stratégique à horizon 2023. La banque est désormais dans le top 3 des banques recommandées par les clients. Les investissements engagés à fin 2021 dépassent les 460 MDH contre un objectif de 1 Md de dirhams à horizon du plan. Le PNB s’est apprécié de 4,2% pour une cible de croissance de 10%, alors que les clients recrutés ont atteint 69.187, avec une cible à terme de 300.000 clients.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 16 Fevrier 2024

Crédit bancaire : l'encours augmente de 5,2% en 2023

Jeudi 08 Fevrier 2024

Crédits bancaires: des dynamiques contrastées en 2023

Jeudi 01 Fevrier 2024

PME : IFC et Crédit du Maroc consolident leur partenariat avec un financement de 100 millions de dollars

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux