Bourse & Finances

Tous les articles

Crédit aux entreprises : l’embellie se confirme

Crédit aux entreprises : l’embellie se confirme

 

Les crédits aux sociétés non financières privées ont connu une hausse notable de 6,6% à fin novembre 2019, en glissement annuel.

Les prêts aux entreprises non financières publiques en forte baisse.

Les prêts à l’équipement au privé repartent.

 

Le tonus retrouvé du crédit bancaire constaté depuis quelques mois se confirme en cette fin d’année 2019, en particulier pour les prêts aux entreprises non financières privées (entreprises du secteur privée hors banques, OPCVM, assurances, etc.).

Selon les dernières données de Bank Al-Maghrib, les crédits aux sociétés non financières privées ont connu une hausse notable de 6,6% à fin novembre 2019 en glissement annuel. Entre novembre 2018 et novembre 2019, ce sont plus de 22 milliards de DH de prêts supplémentaires qui ont été distribués à cette catégorie d’entreprises.

A noter que du côté des ménages, et sur la même période, la croissance des prêts a décéléré à 4,6% après 4,9% un mois auparavant.

 

 

Dans le même temps, les crédits aux entreprises non financières publiques, qui ont pendant longtemps tirés à la hausse la production des prêts bancaires ces dernières années, ont vu leur baisse s’accentuer à 7% après 5,9%.

De même, le taux d’accroissement des créances nettes sur l’administration centrale est revenu à 1,7% après 6,5%.

 

Hausse des crédits à l’équipement

La ventilation par objet économique du crédit bancaire au secteur non financier fait ressortir une accélération de la progression des concours à l’équipement de 3,6% à 4%. Rappelons que cet indicateur renseigne sur l’effort d’investissement réalisé par les entreprises.

Concernant les facilités de trésorerie, la croissance observe un léger ralentissement de 9,9% à 9,3%, tandis que la progression, tant des crédits immobiliers à 3,2% que des prêts à la consommation à 4,7%, est en quasi-stagnation.

 

70 Mds de DH de créances en souffrance

A noter que les créances en souffrance continuent elles aussi d’augmenter. Elles atteignent près de 70 milliards de DH à fin novembre 2019, en progression de 5,7% par rapport au niveau de novembre 2018.

Rapporté à l’encours global du crédit bancaire de 892 milliards de DH, le taux de créances en créances ressort à 7,8%.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 24 Mai 2024

Épargne réglementée : une rémunération en baisse, mais un taux réel enfin positif

Samedi 18 Mai 2024

Inclusion financière: «Il y a une résistance sérieuse à l’amélioration des offres bancaires»

Vendredi 17 Mai 2024

Bank of Africa désignée la banque partenaire la plus active de la BERD en 2023

Jeudi 16 Mai 2024

Kaspersky : augmentation des attaques sur les applis bancaires en 2023

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux