Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse & Finances

Crédit à la consommation: «Nous observons des niveaux de taux historiquement bas»

Crédit à la consommation: «Nous observons des niveaux de taux historiquement bas»
Vendredi 09 Juillet 2021 - Par admin

Eqdom souhaite aider ses clients à s’inscrire dans une dynamique de reprise de leurs projets lorsqu’ils ont besoin de financement pour les concrétiser.

La tendance baissière des niveaux de taux du secteur du crédit à la consommation s’explique par les ajustements de marché pour accompagner la relance et mieux répondre aux nouvelles contraintes des consommateurs.

Eclairage de Younes Benboujida, Directeur général d’Eqdom.

 

Propos recueillis par M. Diao

 

Finances News Hebdo : Dans quelle mesure votre nouvelle offre #Mengheda est de nature à booster la consommation des ménages qui, visiblement, peine à retrouver des couleurs ?

Younes Benboujida : Eqdom accompagne les ménages marocains depuis plus de 45 ans et s’est toujours rangé de leur côté, quelle que soit la conjoncture. Effectivement, la crise sanitaire a profondément impacté les comportements des consommateurs marocains. Nous sommes restés toute cette période très à l’écoute du marché, et nous comprenons le besoin de nos clients de reprendre une vie normale maintenant que les restrictions sanitaires le permettent progressivement. Dans ce contexte, Eqdom souhaite aider ses clients à s’inscrire dans une dynamique de reprise de leurs projets, lorsqu’ils ont besoin de financement pour les concrétiser.  Pour ce faire, notre rôle est d’offrir les meilleures conditions et les meilleurs parcours clients.  A cet effet, la campagne #Mengheda est venue souffler un vent d’optimisme,  avec une offre étudiée pour permettre à nos clients de réaliser leurs projets en toute sérénité et une réponse rapide. 

 

F.N.H. : Quelle appréciation faites-vous de l'évolution des taux, lesquels constituent un paramètreclef pour l'industrie des crédits à la consommation ?

Y. B. : Actuellement, nous observons des niveaux de taux historiquement bas dans le secteur du crédit à la consommation. Conséquence de la baisse de la demande depuis l’année dernière, cette tendance globalement baissière s’explique par les ajustements du marché pour accompagner la relance et mieux répondre aux nouvelles contraintes des consommateurs. Je pense que cette tendance baissière s’inscrira dans la durée au moins jusqu’à la fin de l’année pour accompagner la reprise. 

 

F.N.H. : Dans le contexte actuel toujours en proie à quelques stigmates de la crise liée à la covid-19, quel regard portez-vous sur les risques d'impayés, notamment pour l'année en cours ?

Y. B. : Nous sortons d’une année 2020 qui a connu une récession de -7% sur le PIB par rapport à 2019, et qui a enregistré la perte de 530.000 emplois. Une partie des ménages a perdu son revenu et l’augmentation du taux d’impayés est une conséquence directe de cette perte de richesse. En 2021, je pense que les impayés vont se stabiliser et nous commençons à percevoir les premiers signaux de redressement de la situation en termes de recouvrement.

 

F.N.H. : Selon vous, existe-t-il de nouveaux relais de croissance pour les sociétés de financement au Maroc ?

Y. B. : La crise a fait émerger de nouvelles opportunités de croissance sur des niches qui n’étaient pas leur centre d’attention auparavant, notamment sur le crédit affecté.  Je pense que ces relais de croissance feront la différence dans un avenir proche, et Eqdom travaille à l’ouverture de nouvelles perspectives de développement axées autour de la digitalisation et du e-commerce pour se rapprocher des nouveaux comportements des consommateurs.

 

F.N.H. : Enfin, à court et  moyen terme, quelles sont les principales priorités d'Eqdom ?

Y. B. : La priorité immédiate est clairement donnée à la stabilisation de la production et du coût du risque pour sécuriser l’atterrissage 2021.  A moyen terme, notre préoccupation est de continuer à transformer nos modèles de distribution pour mieux adresser les changements du marché et les évolutions de la demande. En effet, les habitudes de consommation changent et de nouveaux besoins qui bouleversent les usages classiques sont en train d’émerger. Eqdom travaille à adresser ces nouveaux besoins pour capter la demande émergente, avec une valeur ajoutée réelle pour le consommateur dans les parcours, et l’instantanéité des solutions proposées. 

 

 

 

 

Actualité Financière Actualité Boursière Eqdom Crédit à la consommation

Partage RÉSEAUX SOCIAUX