Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse & Finances

Bourse: les têtes d’affiche du premier trimestre 2021

Bourse: les têtes d’affiche du premier trimestre 2021
Jeudi 01 Avril 2021 - Par admin

Bien que dans l’ensemble le marché actions n’a que peu progressé au premier trimestre, quelques valeurs se sont distinguées. 

Les moyennes capitalisations, et plus particulièrement les technos, dominent ce palmarès. 

 

Par Y. Seddik

 

Disway

La crise sanitaire a permis de mettre en évidence le besoin pressant des entreprises et des particuliers de s'équiper en matériel informatique. C’est dans ce sillage que Disway a profité de la pandémie pour améliorer ses revenus et ses bénéfices, confirmant sa position de leader régional de la distribution de technologies et gagnant les faveurs des boursicoteurs. Ces impacts positifs de la crise ont vite été traduits en performance sur le marché avec un gain de 29,51% en 2020. Top performer durant ce premier trimestre, le titre Disway affiche déjà au compteur une belle performance de 36,43%.

Snep

Après une période de latéralisation qui a duré quelques mois (entre août et novembre 2020), l’action  Snep  a profité de plusieurs recommandations à l’achat pour reprendre le chemin de la hausse.   Valeur de croissance par excellence, ses perspectives sont aujourd’hui portées par son projet d'investissement visant à accroître ses capacités de production dès le S2-21. Les analystes s’attendent également à un retour à un dividende normatif de 30 DH au terme de la période 2019- 2022. Le cours cible fixé par les analystes d’Attijari Global Research pour SNEP est de 685 DH. Signalons que l’action progresse de 621% depuis 2016. 

Sonasid

Bien entouré en Bourse depuis octobre dernier, le titre  Sonasid  fait partie de ces dossiers qui profitent le plus de la reprise des activités économiques post-confinement.  Après un premier semestre 2020 fortement impacté par les effets de la crise sanitaire sur le secteur de la construction, le redressement de la demande observé à partir du mois de juin a permis de contenir la baisse des volumes de vente annuels à -4%.  Le résultat net social de l'exercice se situe à 20 MDH en 2020, en hausse de 12 MDH par rapport à l'année précédente. Résultat des courses : l’action progresse de 19,33% depuis janvier dans un compartiment (Bâtiment et matériaux de construction) qui peine toujours à sortir la tête de l’eau.

Microdata

Microdata, une autre valeur appartenant au secteur très convoité de la tech a, elle aussi, tiré profit de la pandémie. En Bourse, l’action a vite comblé le trou d’air induit par la crise. Dès juin 2020, elle a effacé l’ensemble de ses pertes pour emprunter un trend haussier qui se maintient jusqu’à ce jour (+18,97%). Fondamentalement, l’exercice 2020 fait ressortir de bonnes progressions sur ses principaux indicateurs financiers, et ce malgré une activité moins vigoureuse au 4ème trimestre. La tech a réalisé un chiffre d’affaires de 679,0 DH, en hausse de 2,1% par rapport à 2019. Le résultat net a connu une augmentation corrélée de 8,9%, s’établissant à 64,1 MDH. Elle propose la distribution d’un dividende de 33 DH par action, le plus élevé depuis 2011.

Cosumar

Voici la grosse cylindrée la plus recherchée de ce premier trimestre, avec une performance de 15,61% en  Year-to-date. L'action traite actuellement sur des sommets historiques. Derrière cette envolée, le Groupe affiche un nouveau record à l’export en 2020, avec des exportations de sucre blanc atteignant 647 KT, en hausse de 25%.  Sur le volet de la rémunération, le titre a, à vrai dire, déçu les opérateurs.  Au titre de l’exercice 2020,  Cosumar  propose un DPA de 6 DH contre 7 DH en 2019, soit un D/Y de

Managem

Un newsflow positif et une hausse des prix des métaux précieux ont été derrière la forte progression des cours de Managem en Bourse. La minière prend 15,58% sur les 3 premiers mois de 2021 et se hisse parmi les Large-caps les plus recherchées par les investisseurs. Dans sa communication financière au titre de l’année 2020, le Groupe fait état de perspectives favorables, soutenant sa future progression sur le marché boursier. Sur l'augmentation des capacités de production de l'or,  le groupe indique notamment l'achèvement des travaux en Guinée concernant le projet Tri-K et le démarrage de la production en 2021. Notons que pour soutenir le développement de la société, le management a proposé de ne pas distribuer de dividendes en 2020. 

 

 

 

 

Bourse Actualité Boursière Actualité Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX