Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse &Finances

Bourse: Les cotées reviendront-elles plus fortes en 2021 ?

Bourse: Les cotées reviendront-elles plus fortes en 2021 ?
Vendredi 12 Juin 2020 - Par admin

Les bénéfices 2021 des sociétés cotées sont attendus à un niveau supérieur que celui de 2019.

Le rendement du marché actions devrait augmenter à 3,9% en 2021 contre 2% en 2019.

 

Par Y. Seddik 

 

D’aucuns ne doutent que l’activité des sociétés cotées en 2020 va être fortement comprise par la crise sanitaire. Déjà, les réalisations du premier trimestre donnent un premier aperçu sur la gravité des impacts du confinement, bien que celui-ci n'ait démarré que dans les derniers jours du mois de mars.

Dans une note de recherche sur les stratégies d'investissement, BMCE Capital Research (BKR) se projette sur les réalisations financières des sociétés cotées en 2020 et 2021.

«Dans un contexte de crise sanitaire mondiale aux impacts économiques et sociaux sans précédent, nous escomptons pour 2020 une dégradation significative des performances financières de notre Scope 40, avec un repli de 12,1% à 21,3 Mds de DH de la capacité bénéficiaire», indique la cellule de recherche.

Notons que cet univers de 40 entreprises représente 95,2% de la capitalisation boursière. Cette prévision part, par ailleurs, d'une hypothèse de levée progressive du confinement à partir du 11 juin 2020, suivie d'une reprise graduelle de l'activité économique étalée sur plusieurs mois.

Parallèlement, ce retrait de la masse bénéficiaire tient compte de réalisations commerciales prévisionnelles en berne, de charges opérationnelles fixes «incompressibles» dans un contexte de ralentissement d'activité et enfin des donations effectuées par les entreprises au Fonds spécial.  Selon la cellule de recherche, la contribution totale des émetteurs au fonds est estimée à près de 6 Mds de DH (avec possibilité d'une répartition sur les 5 prochains exercices).

Sur le plan commercial, les revenus consolidés de l'univers des 40 entreprises devraient se replier de 11,3% en 2020 avant d'afficher une hausse de 6,9% en 2021. 

 

Rebond de rentabilité...

Toujours selon les estimations des analystes, cette dégradation de la masse bénéficiaire en 2020 devrait être suivie par une forte reprise l’année d’après. «Au titre de l'année 2021, nous escomptons un redressement des réalisations financières de 20,6% à 25,7 Mds de DH, dépassant même le niveau enregistré en 2019».

Hormis l'impact de la reprise de l'activité attendue après le passage de la crise sanitaire, les sociétés cotées devraient également bénéficier du retour à un taux d'imposition normatif suite à l'arrêt, prévu pour 2021, du paiement de l'impôt pour la cohésion sociale.

 

...Et marché plus rémunérateur en 2021

La crise sanitaire et les injonctions des régulateurs ont lésé les actionnaires dans leurs rémunérations en 2020. L'enveloppe des dividendes devrait en effet se replier de près de 18% à 13,6 Mds de DH.

Toutefois, précisent les analystes, «nous escomptons en 2021 une forte reprise des distributions avec une progression estimée de la masse des dividendes de 33,4% à 18,1 Mds de DH. Dans ces conditions, le D/Y devrait se fixer à 2,9% en 2020 et à 3,9% en 2021 contre 2,0% en 2019», précisent les analystes.

 

Portefeuille remanié

Dans le cadre de la stratégie d’allocation de sa sélection de valeurs, BMCE Capital Research a décidé de remanier son portefeuille afin de profiter du potentiel haussier de certaines valeurs tout en atténuant l’impact négatif de cette crise sanitaire sur sa performance. «A cet effet, nous avons décidé d’exclure Ciments du Maroc, Jet Contractors et Auto Hall de notre sélection de valeurs car trop fortement impactées par la crise COVID-19, et de réduire la pondération d’Afriquia Gaz et de Minière Touissit. En parallèle, nous avons introduit Disway, HPS et Sothema dans notre portefeuille, tablant sur une résilience plus forte face à la pandémie (secteurs porteurs) et de renforcer notre exposition à Attijariwafa bank, BCP, Label’Vie et Microdata», écrit la filiale spécialisée de BMCE Capital.

En plus de ces 3 nouvelles entrées, le portefeuille de BKR comporte deux bancaires BCP et Attijariwafa bank, 2 acteurs de la distribution et consommation de base (Label’Vie, Cosumar et Société des Boissons du Maroc). Atlanta et Microdata font également partie des choix de la banque.

Bourse Actualité Financière Actualité Boursière

Partage RÉSEAUX SOCIAUX