Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Bourse & Finances

Assurance inclusive: l’innovation, ce maillon devenu incontournable

Assurance inclusive: l’innovation, ce maillon devenu incontournable
Jeudi 08 Avril 2021 - Par admin

Plusieurs exemples concrets montrent que l’innovation dans le domaine des assurances est un moteur de l’inclusion des personnes vulnérables.

Axa Climate France a mis à profit la technologie afin de développer un indice de sécheresse pour le déclenchement automatique de l’indemnisation des coopératives agricoles.

 

Par M. Diao

 

L’un des plus grands défis des pays en développement et des Etats émergents, dont le Maroc, est de bâtir une croissance inclusive et durable, qui constitue une digue contre l’accroissement des inégalités et la pauvreté. La crise liée au coronavirus, qui continue de sévir au Maroc et dans plusieurs pays, a montré une fois de plus l’impératif pour le Royaume d’accélérer le rythme d’inclusion des personnes vulnérables. A l’instar des banques et des associations de microfinance (AMF), les compagnies d’assurances ont un rôle de premier ordre à jouer dans le combat contre la vulnérabilité économique et sociale au Maroc.

D’ailleurs, les assureurs marocains en mesurent l’enjeu et se mobilisent afin d’adapter leur offre, tout en ajustant les canaux de distribution. Et ce, dans l’optique de répondre aux besoins et au pouvoir d’achat de personnes à faible revenu. C’est en cela que le panel en visioconférence sous le thème: «Comment l’innovation rend l’assurance plus inclusive», organisé récemment lors du Rendez-vous de Casablanca de l’assurance, revêt un intérêt particulier.

Quand l’innovation fait la différence

Les témoignages des différents intervenants laissent légitimement penser que l’innovation, qui s’appuie notamment sur les nouvelles technologies, constitue un puissant vecteur d’inclusion dans le secteur des assurances. Antoine Denoix, DG d’Axa Climate France, implantée dans 10 pays, est formel  : l’assurance paramétrique, adaptée aux secteurs impactés par le climat (agriculture, transport, énergie, etc.), est révolutionnaire à plusieurs égards. Elle repose sur une base indicielle et permet de corréler l’indemnisation aux pertes réelles en déclenchant le paiement de manière automatique.

Axa Climate France a mis à profit la technologie, par exemple, afin de développer un indice de sécheresse pour le déclenchement automatique de l’indemnisation des coopératives agricoles. Elle s’est appuyée sur le développement technologique afin de mettre sur pied une équipe chargée de surveiller la météo. L’entité française peut ainsi alerter ses clients à temps. Une telle démarche peut contribuer à la limitation de l’ampleur des sinistres. Pour sa part, Damien Gueroult, DG de Bima Malaisie, a rappelé que l’inclusion est au cœur du business model de l’entité qu’il dirige. En effet, Bima, qui revendique la stature de premier acteur de la santé et de l'assurance mobile sur les marchés émergents, propose des polices d’assurances à moins de 50 centimes d’euros par mois.

Le groupe installé également au Ghana a mis au point une offre de télémédecine en faveur de ses clients. Sachant que plusieurs personnes vulnérables éprouvent parfois des difficultés pour se rendre à l’hôpital pour différentes raisons. L’assureur a su adapter son parcours client en fonction de plusieurs éléments (niveau d’instruction, possession de mobile ou non…). Améliorer la simplicité des process via l’innovation est le leitmotiv de Bima, qui propose en outre un accès illimité aux consultations en télémédecine à partir d’1 euro par mois.

Au Maroc, la MAMDAMCMA joue sa partition

La MAMDA-MCMA, comme l’a démontré son Directeur général délégué, Mohamed Abdou Dassouli, œuvre également en faveur de l’inclusion des petits agriculteurs en proposant, par exemple, des produits d’assurance qui ont plusieurs avantages pour cette cible (souscription simplifiée, indemnisation rapide et faible coût). Et ce, grâce en partie aux outils digitaux (drone, tablettes, etc.). Pour rappel, l’assurance multirisque climatique mise en place par le leader de l’assurance agricole au Maroc, en partenariat avec le ministère de tutelle, a permis de couvrir 1 million d’hectares et 40.000 agriculteurs.

En termes de célérité des remboursements, rappelons que la MAMDA-MCMA a eu à procéder à l’indemnisation anticipée des agriculteurs assurés grâce aux nombreux investissements réalisés dans la digitalisation des processus depuis plusieurs années. Il s’agit notamment de la géolocalisation des parcelles des agriculteurs assurés et la réalisation des expertises, dont les rapports se transmettent via une application mobile dédiée. 

 

 

 

 

assurance Actualité Économique Actualité Assurance Actualité Maroc

Partage RÉSEAUX SOCIAUX