Entrepreneuriat: Forsa, acte 2

Entrepreneuriat: Forsa, acte 2

La deuxième édition du programme gouvernemental Forsa sera dotée d’une enveloppe budgétaire de 1,25 milliard de dirhams et bénéficiera à 10.000 porteurs de projets.

 

Par M. Ait Ouaanna

Le programme Forsa a rempli sa mission en offrant à 10.000 jeunes, âgés entre 18 et 35 ans et venant de toutes les régions du Royaume, un terrain fertile pour concrétiser leurs projets. Officiellement lancé en avril 2022, en réponse aux orientations royales visant à encourager l'investissement et l'emploi, notamment chez les jeunes, Forsa accompagne les porteurs de projets sélectionnés tout au long du chemin, notamment en leur accordant un prêt d'honneur à taux 0% allant jusqu’à 100.000 DH, dont une subvention de 10.000 DH. Entièrement financé par l’État, ce programme gouvernemental donne aux bénéficiaires la possibilité de rembourser le prêt sur une durée maximale de 10 ans, avec un différé de 2 ans.

Outre le soutien financier, Forsa offre à ces jeunes entrepreneurs un dispositif d’accompagnement comprenant une formation en e-learning, puis une incubation de deux mois et demi au profit des projets les plus innovants. Selon les chiffres récemment dévoilés par le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, près de 22.000 candidats ont suivi la formation e-learning sur la plateforme Forsa Academy, composée de 10 modules s’articulant autour du développement de l’idée du projet, le choix de la forme juridique, la définition de la cible, la compréhension des bases du marketing digital, la maîtrise des coûts, l'élaboration du budget, etc. Smail El Boukfaoui, fondateur de TechBay et bénéficiaire de cette première édition du programme Forsa, nous fait part de son expérience et de ses recommandations.

«J'ai été fortement impressionné par les modules de formation offerts par le programme Forsa. Dotée de vidéos de haute qualité, la formation en ligne apporte un appui précieux à tout entrepreneur désireux de lancer une activité. L'obtention du financement est facilitée grâce à l’absence de barrières. Sans oublier l’efficacité remarquable en termes de mise à disposition de cellules d'incubation et d'accompagnement autonomes. Cependant, des délais d'exécution plus rapides seraient souhaitables, notamment dans un domaine qui nécessite une réactivité accrue, ainsi qu'une réduction de la bureaucratie et de la duplication inutile de documents».

S’exprimant par rapport au bilan du programme Forsa au titre de l’année 2022, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, Porteparole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a révélé que les projets financés ont essentiellement porté sur les services (31%), le commerce (22%), le tourisme et l'artisanat (17%), l'agriculture (16%), l'innovation et la technologie (4%) et l'énergie, la logistique et l'environnement (2%). Pour ce qui est de la répartition spatiale, le ministre a fait savoir que la proportion des projets financés en milieu urbain a atteint 80% contre 20% en milieu rural. En ce qui concerne l’édition 2023 du programme Forsa, dont le lancement est prévu pour le mois en cours, Mustapha Baitas a assuré qu’il y aura une grande différence en matière de gouvernance, précisant par ailleurs qu’un total de 10.000 porteurs seront accompagnés et financés et qu'une enveloppe financière estimée à 1,25 Md de DH sera consacrée à cette deuxième année. 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 22 Avril 2024

Economie bleue: le Maroc s'engage résolument dans le développement du secteur

Lundi 22 Avril 2024

L'AMO sur la table du Conseil de gouvernement ce jeudi

Lundi 22 Avril 2024

Dureté de la vie: les Marocains et leur santé mentale

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux