Financement des TPME: le secret pour une croissance économique durable

Financement des TPME: le secret pour une croissance économique durable

Que ce soit au Maroc ou ailleurs, les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) jouent un rôle prépondérant dans le développement durable des économies.

 

Par M. Boukhari

News Com Africa a organisé mercredi 22 février 2023, en partenariat avec le ministère de l’Equipement et de l’Eau, la première édition du Forum Africa 21. Tenue sous le thème «La vision de SM le Roi Mohammed VI pour une Afrique résiliente et souveraine en matière de sécurité hydrique, énergétique et alimentaire», ce rendez-vous annuel met l’Afrique à l’honneur et se projette sur les nouveaux enjeux et défis du continent africain. En marge d’un panel organisé dans le cadre dudit Forum, les participants ont jugé nécessaire de mettre l’accent sur le financement des TPME qui constitue, selon eux, un facteur clé du développement durable et de la croissance économique.

En effet, le panel en question a été l’occasion de rappeler l’apport indéniable des TPME dans la croissance économique des pays, grâce notamment à leur capacité à produire de la valeur ajoutée. Et ce, via des solutions répondant aux besoins et aux problèmes des marchés, mais aussi grâce à leur potentiel de création d’emploi. En revanche, les intervenants ont pointé du doigt les faiblesses structurelles subies par les TMPE, lesquelles conditionnent la capacité de survie et réduisent la compétitivité de ces entreprises.

Parmi celles-ci, figurent notamment la mondialisation des marchés économiques, l’accélération de la transition technologique ainsi que les défis liés à l’accès aux financements du développement durable. Insistant sur la place cruciale qu’occupe désormais la finance verte sur les marchés financiers et les politiques publiques, Pierre-Joseph Kingbo, Directeur général de Green Invest in Africa en Côte d’Ivoire, a noté toutefois que le soutien financier à la transition vers un développement économique durable rencontre plusieurs défis.

Il a par ailleurs souligné que «l’accès des petites entreprises au financement climatique demeure un défi majeur, d’autant plus que le financement durable exige une réduction des émissions, ce qui nécessite une expertise climatique et des calculs qui bloque les TPME». Et de noter que le financement des petites entreprises se heurte souvent aux projets qui produisent des rendements privés insuffisants pour être «investissables».

En ce qui concerne les défis continentaux en matière de croissance économique, les panélistes ont affirmé que les pratiques de durabilité contribuent au renforcement du positionnement des entreprises africaines sur la scène économique mondiale. Ils ont en outre fait remarquer que de plus en plus de TPME s'attachent à intégrer les concepts de durabilité et les pratiques vertes dans leurs activités économiques de base. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Samedi 25 Mai 2024

Béni Mellal-Khénifra: la région au chevet de ses entrepreneurs

Vendredi 24 Mai 2024

Épargne réglementée : une rémunération en baisse, mais un taux réel enfin positif

Mercredi 22 Mai 2024

HPS ouvre un nouveau bureau en Inde

Samedi 18 Mai 2024

Inclusion financière: «Il y a une résistance sérieuse à l’amélioration des offres bancaires»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux