Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Entreprises

Comment le leader des solutions analytiques tisse sa toile au Maroc

Comment le leader des solutions analytiques tisse sa toile au Maroc
Jeudi 29 Octobre 2020 - Par admin

• SAS investit chaque année entre 25 et 26% de son chiffre d’affaires dans la recherche et développement en solutions. 

• Les solutions de SAS sont utilisées au Maroc et partout dans le monde par des banques, des assurances, des opérateurs télécoms, des gouvernements et dans d’autres secteurs tels que l’enseignement supérieur.

 Entretien avec Hassan El Majidi, responsable Analytics et gestion des données de SAS Maroc.


Propos recueillis par M.D

 

Finances News Hebdo : Quelles sont les raisons et le contexte qui ont motivé la collaboration entre l'université Sultan Moulay Slimane et SAS ?

Hassan El Majidi : SAS est le leader des solutions analytiques, autant en matière de parts de marché qu’en termes de classement d’analystes comme Gartner, Forrester ou IDC. Nos solutions sont utilisées au Maroc et partout dans le monde par des banques, des assurances, des opérateurs télécoms, des gouvernements et dans d’autres secteurs variés. Aujourd’hui, il y a une très forte demande sur le marché pour des profils de Data Scientists et d’ingénieur de données, car l’analytique et la science de données prennent une place prépondérante dans le management moderne. 

Cette collaboration est motivée d’une part par la volonté de l’USMS (Université Sultan Moulay Slimane) de former ses étudiants sur des compétences à forte demande, et d’autre part, pour les préparer à intégrer un marché en pleine transformation digitale. SAS est conscient en tant que leader dans ce domaine qu’il est primordial de participer à la formation de ces compétences nécessaires à l’évolution du marché de l’analytique au Maroc. Il est évident que la crise de la Covid-19 a confirmé l’urgence de consolider et développer ces partenariats pour accompagner ces transformations. 

 

F.H.H : Concrètement, quelles sont les solutions qui ont été mises en place pour faciliter cet enseignement à distance, sans pour autant altérer la qualité des formations ?

H.E.M : Nous avons mis à disposition de l’USMS un accès direct à un environnement sur le Cloud contenant la dernière technologie de SAS, dénommée SAS Viya et dédiée aux populations universitaires. C’est une nouvelle plateforme intégrée d’analytics qui offre des fonctionnalités de machine learning et d’intelligence artificielle.

Cette plateforme leader du marché est généralement utilisée dans le secteur de l’industrie pour des usages de prédiction du comportement client, de détection de fraude, d’analyse de risque, de prévision et d’optimisation. Et pour l’adapter au monde universitaire, nous avons mis en place des parcours de certifications sur ces mêmes technologies pour les professeurs et pour les étudiants.  

En plus de cette solution, nous avons également mis à la disposition de l’USMS notre package SAS on-Demand, également destiné aux universités. Ce package est composé d’outils digitaux de gestion et d’analyse de données, en utilisant du code SAS ou des interfaces visuelles. Nous livrons ces solutions de manière gratuite dans des environnements cloud accessibles à tous, ce qui facilite d’ailleurs leur utilisation dans le cadre d’un enseignement à distance.

 

F.N.H : En termes de classement et de notation, en quoi cette collaboration a-t-elle été fructueuse pour l'université ?

H.E.M : Il s’agit d’un partenariat récent, nous n’avons pas encore de résultats chiffrés. Mais au cours de nos expériences précédentes, nous avons constaté que les étudiants qui étaient détenteurs de certifications, avaient nettement plus de chances de trouver du travail sur le marché, sachant que les certifications SAS sont reconnues mondialement.  Idem pour les professeurs, s’ils sont détenteurs d'une certification SAS, cela donne de la valeur à leur candidature et celle de leurs élèves. 

La certification est devenue un atout majeur de distinction jouant un rôle de plus en plus déterminant dans les choix des recruteurs. Nos statistiques démontrent que les universités partenaires de SAS arrivent à avoir de meilleurs taux d’embauche avec des placements de qualité.  De plus, ce type de solutions permet également d’améliorer au sein de l’établissement la qualité de la recherche scientifique et le niveau de production de données statistiques. 

 

F.N.H : Pouvez-vous nous décrire les efforts d'investissement nécessaires pour développer ces solutions ? Sont-elles à la portée de toutes les universités au Maroc ?

H.E.M : SAS investit chaque année une part conséquente de son chiffre d’affaires dans la recherche et développement de solutions. Cette part d’investissement dans la R&D représente entre 25 à 26% de notre chiffre d’affaires. L’année dernière, nous avons annoncé un investissement de 1 milliard de dollars dans le domaine de l’Intelligence artificielle. Ces investissements nous permettent de garder notre position de leader sur le marché et de continuer à fournir des solutions innovantes à nos partenaires.

Dans le domaine de l’éducation, nous proposons des programmes de partenariat allant de la fourniture de solutions gratuites au développement de Masters spécialisés en Data Science et Analytics. Ces investissements sont donc à la portée de toutes les universités au Maroc. 


F.N.H : Enfin, quelle place occupe le secteur de l'éducation dans votre stratégie de développement au Maroc et que représente le Royaume pour vous en termes de développement de marché (potentiel) ?

H.E.M : Nous avons choisi le Maroc comme base pour nos opérations en Afrique francophone depuis maintenant quelques années. Le Maroc et l’Afrique sont des marchés à fort potentiel pour SAS. Le développement des partenariats dans le secteur de l’éducation fait partie intégrante de cette stratégie, autant pour l’accompagnement de nos ambitions sur la région que pour assurer la disponibilité des compétences nécessaires pour nos clients et nos partenaires. Nous avons une équipe dédiée au développement et à l’accompagnement de ces partenariats qui est basée en Afrique du Sud et qui pilote ces projets avec une vision globale et innovante de ce marché en expansion sur le continent. 

En plus de l’USMS, nous travaillons également au Maroc avec d’autres universités et établissements d’enseignements supérieurs sur le même type de partenariat, comme par exemple l’Institut national de statistique et d'économie appliquée (INSEA) et l’Institut national des postes et télécommunications (INPT).

 

Actualités Marocaines Actualité Financière Actualité Entreprises

Partage RÉSEAUX SOCIAUX