Khalid Safir présente à Fès le projet du guichet numérique unique des autorisations d'urbanisme

Guichet numérique : Le wali de Fès présente le projet - Eco

 

Le processus de traitement sera entièrement dématérialisé, et ce du dépôt de la demande d’autorisation par le requérant jusqu’à sa signature électronique par le président de la commune.

Khalid Safir présente à Fès le projet du guichet numérique unique des autorisations d'urbanisme

La ville de Fès a abrité, vendredi, une rencontre sur la généralisation à la région Fès-Meknès du chantier du guichet numérique unique des autorisations d’urbanisme et économiques.

La plateforme devrait permettre une gestion numérique fluide, traçable et transparente des autorisations administratives à caractère urbanistique et économique. Le processus de traitement sera entièrement dématérialisé, et ce du dépôt de la demande d’autorisation par le requérant jusqu’à sa signature électronique par le président de la commune concernée, en passant par les membres de la commission, qui instruisent de manière digitale les dossiers, enregistrent leurs observations et signent électroniquement leurs avis.

«Cet important chantier, mené par le ministère de l’Intérieur en collaboration avec plusieurs parties appartenant aux autres départements ministériels concernés par le programme de transformation numérique des collectivités territoriales et la dématérialisation des autorisations d’urbanisme et des autorisations économiques, n’est plus un choix», a affirmé à cette occasion le wali directeur général des collectivités locales, Khalid Safir.

 

Un point positif pour le Doing Business

Ce projet rentre dans le cadre de la stratégie Maroc Digital et renforce la mise en œuvre de la feuille de route élaborée par l’Agence du développement numérique, a-t-il précisé.

Safir s’est félicité de l’expérience pionnière de la région Casablanca-Settat dans ce domaine, étant donné que cette plateforme a permis la dématérialisation complète des autorisations de construction au niveau de Casablanca, la digitalisation partielle des procédures de traitement au niveau de la région, la numérisation complète des autorisations économiques au niveau de Casablanca, ainsi que la connexion des lotissements immobiliers et des groupes d’habitation aux réseaux publics.

Ces plateformes ont été bien accueillies par la Banque mondiale, ce qui a eu comme conséquence l’amélioration du classement du Maroc dans le rapport Doing Business de cette institution financière mondiale, a-t-il ajouté.

La réussite de l’expérience de la ville de Casablanca, a poursuivi M. Safir, a incité le Maroc à la généraliser, en vue de la digitalisation complète et globale de toutes les procédures de demande et d’octroi des autorisations et la mise en œuvre et la généralisation du Bureau d’ordre numérique et l’harmonisation des procédures d’octroi des autorisations au niveau national.

Safir a indiqué que parallèlement à la généralisation de cette expérience au niveau national, il sera procédé à la mise en œuvre d’une série de mesures techniques et réglementaires importantes, dont le virement électronique de toutes les rémunérations des intervenants, la mise en œuvre de l’échange automatique des données avec l’Agence nationale de conservation foncière, du Cadastre et de la Cartographie, pour actualiser électroniquement les données foncières et éviter la demande de documents à caractère foncier ou topographique.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 19 Mai 2022

Équilibres macroéconomiques: les prévisions de Fitch Ratings

Jeudi 19 Mai 2022

Cryptomonnaie: l’AFRO s’associe à Talenteum pour stimuler l’inclusion numérique et financière en Afrique

Mercredi 18 Mai 2022

Souveraineté industrielle: signature de 10 conventions d’investissement de 160 millions de DH avec des PME

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux