Industrie automobile: le Crédit Agricole du Maroc signe une convention avec l'AMICA pour aider les opérateurs du secteur

Industrie automobile: le Crédit Agricole du Maroc signe une convention avec l'AMICA pour aider les opérateurs du secteur

Une convention visant la mise en place d'un dispositif financier pour aider les opérateurs du secteur automobile a été signée, jeudi à Rabat, entre le ministère de l'Industrie et du Commerce, le groupe Crédit agricole du Maroc (CAM) et l'Association Marocaine pour l'Industrie et le Commerce de l'Automobile (Amica).
 

Paraphée par le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, le président du directoire du CAM, Mohammed Fikrat, et le président de l'AMICA, Hakim Abdelmoumen, cette convention a pour objectif d’assurer l'accompagnement des entreprises opérant dans le secteur automobile.

La convention vient en application des Hautes Orientations du Roi Mohammed VI contenues dans le message, du 29 mars dernier, adressé aux participants à la 1ère édition de la Journée nationale de l’industrie, pour le renforcement de l’investissement productif et l’accompagnement des entreprises pour l’accélération de l’ancrage du Royaume dans les secteurs prometteurs, la création d’emplois de qualité et l’élargissement de l’empreinte territoriale de l’industrie marocaine.

En effet, le déploiement du Plan de relance industrielle porté par le ministère de l'Industrie et du Commerce a permis d’accélérer les investissements dans le secteur aussi bien au niveau de la construction automobile nationale, 1ère en Afrique, avec des perspectives d’atteindre, à court terme, l’objectif d’un million de capacité de production véhicule installée, qu’au niveau des écosystèmes équipementiers, l’intégration en profondeur, l’ingénierie, les métiers de pointe tels que l’électronique. Par ailleurs, le Maroc deviendra un hub international pour les homologations de véhicules selon les normes internationales.

Ainsi, le secteur de l’industrie automobile a pu réaliser une croissance des exportations de plus de 40% à fin avril 2023, avec une perspective de chiffre d’affaires à l’export de plus de 130 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2023.

Le Plan de relance industrielle a également permis à la filière automobile marocaine de s’inscrire dans les enjeux importants du moment tels que la mobilité durable, la digitalisation et l’industrie 4.0 ou encore la décarbonation représentant en réalité des opportunités qui nécessitent d’avantage d’intégration et d’ancrage en profondeur de la filiale.

Toutes ces transformations nécessitent un accompagnement financier adapté à ces besoins pour accompagner le développement des entreprises.

Fikrat a mis en avant l’importance de cette convention avec les écosystèmes de l’automobile, qui confirme que son groupe a développé une expertise assez diversifiée dans l’accompagnement des programmes de l’Etat dans des activités autre que l’agriculture et le développement rural.

Pour sa part, la directrice de l’Automobile au sein de Département de l’Industrie, Ayda Fathi, a relevé que ce partenariat qui cible aussi bien les acteurs nationaux qu’étrangers, est une action concrète pour le renforcement des investissements productifs et l’accompagnement des entreprises, à même de favoriser le rayonnement du Royaume sur le plan continental et international.

De l’avis de Abdelmoumen, le secteur automobile connait une transformation importante au niveau du produit, en passant d’une voiture avec mobilité à l’intégration de process industriels tels que l’industrie 4.0, la digitalisation des processus ou encore la décarbonation, appelant, à cet égard, à des financements adéquats pour accompagner cette dynamique.

Le groupe CAM, dans le cadre de sa mission d’accompagnement et de financement des activités agricoles et rurales, a développé des solutions innovantes. En parallèle, le Crédit Agricole du Maroc, banque universelle, diversifie ses activités et s’inscrit pleinement dans l’accompagnement des orientations stratégiques gouvernementales principalement la charte de l’investissement.

Le CAM et l’AMICA avec la participation des professionnels de la filière conviennent de mettre à la disposition des membres de l’AMICA des solutions dans le cadre d’une convention de partenariat visant la mise en place d’un dispositif financier adapté. Dans le cadre des orientations du Plan de relance industrielle, piloté par le ministère de l'Industrie et du Commerce, le CAM et l’AMICA ont mis en place ce dispositif qui permettra notamment un traitement accéléré, des conditions avantageuses pour la filière, des outils financiers digitalisés adaptés aux besoins, ainsi qu’un accompagnement des professionnels pour le développement de l’intégration locale et en profondeur.

Ledit dispositif permettra également un accompagnement des investissements dans le cadre de la décarbonation, un accompagnement de la nouvelle génération d’entrepreneurs porteurs de projets d’investissement industriel et disposants d’une expérience, ainsi qu’un accompagnement pour l’émergence de grands groupes industriels marocains dans le secteur de l’industrie automobile pour un ancrage local renforcé.

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 16 Juillet 2024

Programme de soutien aux clusters : appel à projets du MIC pour 2024

Jeudi 11 Juillet 2024

Thibault Paland prend les rênes de Renault Commerce Maroc et des marques Dacia et Alpine

Mardi 02 Juillet 2024

Marché automobile: légère progression au premier semestre 2024

Vendredi 14 Juin 2024

Industries manufacturières : hausse de l'indice de la production de 2% au T1-2024 (HCP)

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux