Implantation à l’étranger: quelle stratégie pour les entreprises marocaines ?

Implantation à l’étranger: quelle stratégie pour les entreprises marocaines ?

Tout l’enjeu pour une entreprise marocaine désireuse d’explorer les nombreuses opportunités offertes par les marchés étrangers, est de trouver le bon partenaire local et le pays propice à l’essor de son activité.

Les opérateurs internationaux de «data providers», à même de fournir des informations clefs, peuvent être d’une très grande utilité en la matière.

 

Par M. Diao

C’est un truisme de dire qu’il existe peu de grandes entreprises (GE) ou de PME qui ne nourrissent pas l’ambition d’étendre leurs activités à l’étranger. Les chefs d’entreprise marocains sont de plus en plus conscients des opportunités offertes par des marchés porteurs, pour ne citer que les pays développés et émergents. Sachant qu’eu égard à leur attractivité ascensionnelle, les pays africains s’attirent de plus en plus les faveurs des investisseurs étrangers.

Au-delà de ce rappel, la question essentielle à se poser pour un dirigeant qui décide d’implanter son entreprise à l’étranger, est la suivante : sur quelle stratégie miser en fonction de son secteur d’activité, du profil du marché en question et de l’ampleur des risques ? Rappelons qu’il existe plusieurs techniques d’implantation, pour ne citer que les plus usuelles, notamment la création d’une entité nouvelle, la prise de participation dans une entreprise et la joint venture (JV). «Il ne faut pas perdre de vue que l’implantation à l’étranger ne s’improvise pas. Elle doit être abordée par l’entreprise d’un point de vue stratégique», analyse Amine Diouri, directeur Etudes et Communication d’Inforisk.

L’adoption d’une technique d’implantation spécifique est tributaire de l’objectif de l’entreprise qui souhaite par exemple améliorer sa force de frappe commerciale (réseau de distribution), être proche de ses clients ou encore limiter ses coûts de production. «Toute entreprise industrielle qui compte étendre son activité à l’étranger doit être en mesure de déterminer sa place dans la chaîne de valeur industrielle du marché de prédilection», assure le responsable de la société spécialisée du renseignement commercial sur les sociétés marocaines.

Certaines entreprises font le choix, dans un premier temps (phase de test d’un produit), de recourir aux services d’un partenaire local afin de renforcer leur capacité de distribution. L’exemple des entités pharmaceutiques marocaines est édifiant à plusieurs égards. «D’autres groupes marocains prennent des participations dans une entreprise ayant pignon sur rue et dont les produits ou services sont bien connus des consommateurs locaux. Ce qui est un avantage non négligeable», fait remarquer notre interlocuteur, qui évoque la stratégie d’implantation de Mutandis sur le marché américain.

Pour rappel, en juin 2021, Mutandis et RAB Food ont signé un contrat prévoyant l’acquisition par Mutandis de 100% des parts de Season Brand LLC, une société dont le siège social est basé dans le New Jersey, aux ÉtatsUnis. La marque Season est le leader dans la vente de conserves de sardines premium aux USA. Notons par ailleurs que dans le domaine du textile, certaines entreprises nationales, qui se positionnent de plus en plus dans des segments de haute valeur ajoutée au Maroc, produisent, via des partenariats locaux, des articles de faible valeur ajoutée dans des pays africains, avantageux en termes de sourcing et d’approvisionnement en matière première.

 

La bonne information : un élément crucial

D’un point de vue opérationnel, tout l’enjeu pour une entreprise marocaine désireuse d’explorer les nombreuses opportunités offertes par les marchés étrangers, est de trouver le bon partenaire local et le pays propice à l’essor de son activité. A ce titre, force est de reconnaître que le renseignement commercial, qui s’appuie sur l’existence d’une data appropriée, peut être d’une grande utilité pour le groupe en quête de nouveaux relais de croissance à l’étranger.

Les informations permettant aux investisseurs de mieux appréhender les risques pays (instabilité politique) et commerciaux (données sur le partenaire potentiel, informations sur les actionnaires, etc.) sont capitales pour le succès de l’implantation. Au regard de ce qui précède, plusieurs spécialistes suggèrent aux entreprises tentées de franchir le pas de faire appel aux opérateurs internationaux de «data providers», à même de fournir les informations clefs, évoquées plus haut.

Au Maroc, Inforisk porte le programme Dun & Trade, riche d’une base de données de 400 millions d’entreprises. Le programme est conçu pour aider les entreprises du monde entier à atténuer les risques en exploitant les données et les informations. 

 

 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi 27 Janvier 2023

Tatwir R&D et Innovation: la pièce qui manquait au puzzle

Vendredi 27 Janvier 2023

Tourisme rural: une niche marginalisée

Vendredi 27 Janvier 2023

Zone euro : les investissement financiers des ménages en hausse de 2,6% au T3-2022 (BCE)

Vendredi 27 Janvier 2023

Investissement: voici les thématiques à privilégier en 2023

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux