Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

Groupe CDG : Entre activités rentables et mission de service public

Groupe CDG : Entre activités rentables et mission de service public
Vendredi 07 Fevrier 2020 - Par Finances News

 

De par la loi, le Groupe CDG est contraint de rémunérer l’épargne publique collectée.

Cela exige une certaine rentabilité des activités du groupe, à laquelle s’ajoute une mission de service public.

 

Par : Momar Diao

 

Le lancement des RDV du Groupe CDG qui se sont déroulés récemment à Casanearshore, était l’occasion pour le top management d’apporter des éclairages sur une série de questions que se pose l’opinion publique en ce moment. 

Eu égard au rapport annuel 2018 de la Cour des comptes, qui a mentionné l’essoufflement du businessmodel de Medz, l’interrogation qui est sur toutes les lèvres est la suivante : Les activités ainsi que les investissements du Groupe CDG sont-ils rentables ? 

A cette question, Abdellatif Zaghnoun, DG de l’entité publique, apporte une réponse sans ambages : «La loi exige que l’épargne publique que nous collectons soit rémunérée. Pour parvenir à cela, certaines de nos activités doivent être rentables. Elles le sont d’ailleurs puisque la CDG rémunère toujours l’épargne collectée», explique-t-il. 

Et d’ajouter : «Au fil des années, le groupe a diversifié ses activités afin de promouvoir le développement économique et social du pays. A ce titre, certains investissements peuvent ne pas être rentables dans l’immédiat car nous investissons dans certains territoires reculés afin d’ouvrir la voie au privé». 

Le top management de l’entité publique a été didactique sur la vocation complexe du groupe, qui exerce également une mission de service public, laquelle relègue au second plan les objectifs de rentabilité. 

Les investissements réalisés dans le domaine du tourisme à Saidia et Taghazout et à Oujda et Fès dans le secteur de l’offshoring prouvent quelque part que le groupe public oeuvre pour la création de plusieurs pôles d’activité économique à l’échelle régionale. Ce qui cadre parfaitement avec l’esprit de la régionalisation avancée, censée explorer au mieux les vocations de chaque territoire. 

Rappelons enfin que le Groupe dirigé par Abdellatif Zaghnoun a également à son actif l’aménagement de 12 zones industrielles à l’échelle nationale. Il a mis sur pied la Stratégie 2022 qui repose sur plusieurs choix stratégiques, dont l’accompagnement de la mise en place de la régionalisation avancée, la promotion de l’entrepreneuriat innovant et l’investissement dans les infrastructures et l’industrie. 

 

 

Economie CDG Actualité Économique

Partage RÉSEAUX SOCIAUX