Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Délai de paiement : Le secteur de l’informatique reste le plus touché selon Coface

Délai de paiement : Le secteur de l’informatique reste le plus touché selon Coface
Lundi 02 Decembre 2019 - Par Finances News

Entretien avec Carmine Mandola, directeur des opérations Afrique et Moyen-Orient du groupe Coface

 

Le secteur du BTP connaît beaucoup de retard de paiement, tandis que le secteur pharmaceutique bénéficie des délais les plus courts.

 

Propos receuillis par  Badr Chaou

 

Finances News Hebdo : Quels sont les secteurs qui souffrent le plus de cette problématique de délai de paiement ?

Carmine Mandola : Le secteur informatique souffre le plus de la problématique des délais de paiement, car il y a beaucoup de PME dans ce secteur qui n’ont pas de pouvoir de négociation sur leur client, d’après notre constat. Vient ensuite le secteur de la construction, vu qu’il présente beaucoup de risques entre le délai de construction et le fonds de roulement pour mener les projets.

Je voudrais par ailleurs citer des secteurs où le délai de paiement est le plus raccourci: Il s’agit du secteur chimie et pharmaceutique. Ce dernier se porte très bien, car il y a très peu de risque de liquidité.

 


A lire >  Délais de paiement : Deux poids, deux mesures


 

F.N.H. : Où en est le taux de recouvrement au Maroc ?

C. M. : Le taux de recouvrement est au Maroc très intéressant. Dans la partie amiable, qui représente 90% du recouvrement, nous sommes en mesure de recouvrer sur les 12 premiers mois un taux de 65%, et sur les 24 mois un taux de 82%, ce qui représente tout de même une performance assez importante. Pour le restant (10%), nous sommes dans la capacité de recouvrer 45% sur les premiers 12 mois. Ce qui est une bonne chose, sachant que nous procédons par voie légale.

 

F.N.H. : Quelles sont vos perspectives concernant les mesures prises par le gouvernement pour raccourcir les délai de paiement ?

C. M. : Accélérer le remboursement de l’Etat vis-à-vis des sociétés est déjà une bonne chose pour le tissu économique marocain. Ce sera une bouffée d’oxygène supplémentaire en termes de liquidité, surtout pour les PME et TPE qui peuvent utiliser ce remboursement pour soutenir le fonds de roulement et se développer rapidement. Mais il faudra attendre avant de voir les retombées de cette initiative. Selon moi, le résultat concret de cette mesure ne sera visible que d’ici une année.

 

 

maroc Economie Actualités Marocaines Actualité Économique Délai de paiement Coface

Partage RÉSEAUX SOCIAUX