Déficit de la balance commerciale : Ça ne s’arrange pas !

déficit commercial maroc 2017

 

Le déficit de la balance commerciale s’est creusé de 20,6% au termes du premier trimestre 2017. La facture énergétique flambe.

 

A l’issue du premier trimestre 2017, les résultats préliminaires des échanges extérieurs au titre du premier trimestre 2017 laissent apparaître une hausse des importations de biens (+9.554MDH soit une hausse de 9,9% en glissement annuel) plus importante que celle des exportations (+1.773MDH soit seulement 3%), ce qui se traduit par une augmentation du déficit commercial de 7,78 milliards, soit un creusement de 20,6% sur un an.

 

La facture énergétique a flambé de 56%

 

La hausse des importations s’explique pour l’essentiel par l’augmentation des achats de produits énergétiques (+56,4% à plus de 17 milliards de DH), notamment le gas-oils et fuel-oils (+86%).  Hors facture énergétique, les importations ne s’accroissent que de 3,9%. La progression des importations s’explique également par les achats de biens d’équipement qui ont progressé de 11,7% à 29,8 milliards de DH.

En revanche, les approvisionnements en produits alimentaires accusent une baisse de 2% sur la période, à 10,9 milliards de DH. Les importations de blé ont particulièrement régressé (-27%) en lien avec l’excellente campagne céréalière 2016/2017.

 

Baisse de 11% des exportations de la construction automobile

 

S’agissant des exportations, celles-ci enregistrent un accroissement limité à 3% entre mars 2016 et mars 2017, pour s’établir à 60,1 milliards de DH.

Cette évolution fait suite au bon comportement des ventes de phosphates et dérivés dont les expéditions ont progressé de 10,2% à 10.168 milliards de DH.

Les expéditions du secteur de l’agriculture et agroalimentaire affichent elles une hausse de 4,4% à 15,3 milliards de DH. Celles du secteur électroniques progressent de 8,6% à 2,1 milliards de DH, tandis que celles de l’aéronautique s’apprécient de 7,4% à plus de 2,4 milliards de DH.

Notons que les exportations du secteur de l’industrie automobile, premier poste exportateurs du Royaume avec 13,6 milliards de DH, ont regressé de 5,2% sur une année glissante. Si la composante «câblage» voit ses exportations stagner à 5,3 milliards de DH, la composante «construction» s’inscrit en recul de 12% entre mars 2016 et mars 2017, à 6,9 milliards de DH.

Au final, d’après les données de l’Office des changes, le déficit commercial se situe à 45.468 milliards de DH à fin mars 2017, soit une aggravation de 20,6% par rapport à mars 2016. Le taux de couverture se dégrade : il ressort à 56,9% contre 60,8% un an auparavant.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 08 Juin 2021

Maroc-USA: les échanges commerciaux multipliés par cinq depuis 2005

Vendredi 02 Avril 2021

Allègement du déficit commercial de 15,9% à fin février 2021

Lundi 04 Janvier 2021

Allègement du déficit commercial de 26,2% à fin novembre 2020

Mercredi 08 Avril 2020

Coronavirus : Les exportations marocaines dans le dur

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux