Inscrivez-vous à Notre NewsLetter


×

Economie

Comment l’ITFC soutient les pays membres impactés

Comment l’ITFC soutient les pays membres impactés
Dimanche 03 Mai 2020 - Par admin

La Société internationale islamique de financement du commerce est résolument engagée auprès des pays-membres, dont fait partie le Royaume, afin d’augmenter leur résilience face à la crise liée au Coronavirus.

Déblocage de 300 millions de dollars, immédiatement disponibles pour les pays membres de l'Organisation de la coopération islamique.

Le point avec Nazeem Noordali, Chef des opérations (Chief Operating Office) de la Société internationale islamique de financement du commerce.

 

Propos recueillis par M. Diao

 

Finances News Hebdo : En quoi consiste la plateforme en ligne pour faciliter l'apprentissage et le partage des connaissances entre les équipes médicales des pays africains membres du Groupe de la Banque islamique de développement (BID), lancée par le Programme Arab-Africa Trade Bridges (AATB), une initiative de l'ITFC ?

Nazeem Noordali : La Banque islamique de développement (BID) et la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), en collaboration avec leur partenaire, la Société marocaine d'anesthésie, d'analgésie et de réanimation (SMAAR), ont développé une plateforme en ligne pour faciliter l'apprentissage et le partage des connaissances entre les équipes médicales des pays africains membres la BID.

Le premier webinaire, qui s’est déroulé le samedi 26 avril, s'est concentré sur les soins à apporter aux patients atteints de coronavirus, la détection, les modalités de classement des cas, le suivi et les interventions à apporter selon les cas. Plus de 130 médecins, réanimateurs, urgentistes et membres de comités nationaux d’Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Îles Comores, Djibouti, Gabon, Guinée Conakry, Côte d'Ivoire, Mali, Mauritanie, Maroc, Niger, Sénégal, Tchad, Togo et Tunisie ont pu partager leurs expériences et créer des discussions autour de la gestion de la pandémie de Covid-19. Le deuxième Webinar de cette série aura lieu le 2 mai 2020, de 10h à 14h (GMT).

Chacun peut y prendre part en se connectant sur les réseaux sociaux de l’ITFC ou de l’AATB. La plateforme d'apprentissage en ligne facilite l’organisation de formations en ligne, des réunions de coordination et de suivi, mais aussi le partage des meilleures pratiques. Elle permet également aux professionnels de la santé des pays membres de la BID d'apprendre et de bénéficier des expériences des pays qui ont déjà achevé des progrès significatifs dans la gestion sanitaire et économique de la crise Covid-19, tant en Afrique que dans le monde. L'un des partenaires clefs de cette initiative n'est autre que le Royaume du Maroc, membre fondateur du programme AATB, qui est à la tête de plusieurs autres initiatives pour contrer l'impact du Covid-19 dans les pays africains et arabes.

 

F.N.H. : Qu'est-ce qui a présidé à la sélection des différents partenaires de l'ITFC pour le lancement de la plateforme ?

N. N. : L'initiative a été développée dans le cadre du Mechanism ‘Reverse Linkage’ de la BID et du Programme 'Arab Africa Trade Bridges' (AATB - Ponts du commerce arabo-africains), c’est donc ensemble que les partenaires de l’AATB ont travaillé sur cette initiative. Le programme AATB a pour mandat de favoriser l'intégration régionale entre les pays africains et arabes et de renforcer le développement des exportations des PME dans les secteurs importants à l’économie de ces pays. Avec la crise actuelle, les organisations membres réorienteront tous les engagements financiers existants vers une série de mesures provisoires et à moyen terme, qui répondent directement aux besoins des deux régions.

 

F.N.H. : L’ITFC a mis en place la mesure «Initiative d’intervention rapide» (IIR) Covid-19, avec à la clef la mise à disposition de 300 millions de dollars, immédiatement disponibles pour les pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI). Avez-vous commencé au déblocage de ces fonds ?

N. N. : Naturellement que le déblocage de ces fonds a commencé. L’ITFC en recevant les requêtes des pays membres, engage en consultation prioritaire avec chaque pays une réunion virtuelle où sont conviés les principaux acteurs, notamment le ministère de la Santé, la direction de la dette, pour mieux déterminer l’enveloppe budgétaire qu’elle va contribuer dans cette phase critique qu’est la riposte. Le montant ainsi débloqué va prioritairement aux dépenses de santé mais certains pays sollicitent l’ITFC pour des besoins alimentaires afin de faire face à la crise sociale surtout en cette période de mois du ramadan.

 

F.N.H. : Enfin au-delà de l'aspect sanitaire, prévoyezvous de soutenir la relance économique de certains pays de l'OCI, fragilisés économiquement et socialement par la crise du Covid-19 ?

N. N. : En plus de la mise en place des mesures de financement d'urgence (IIR), de 300 millions de dollars US, pour que les pays membres continuent de recevoir le soutien nécessaire, l’ITFC va consacrer un fonds supplémentaire, le Programme de reprise post- Covid-19 ou «Recovery Response Program» (RRP), sous forme de 550 millions de dollars sur les deux prochaines années. Le RRP vise à réparer les dommages socioéconomiques qui devraient durer plus longtemps que l'impact immédiat du virus.

L’ITFC implique également fortement ses partenaires internationaux, régionaux et locaux pour étendre les mesures de financement et contribuer aux besoins critiques des pays membres et, si nécessaire, à la mobilisation de services d'appui au développement du commerce pendant la pandémie. Il s'agit notamment d'aider les pays membres de l'OCI à élaborer des stratégies pour le pilotage et la construction d'établissements de santé. Alors que les défis et l'impact de Covid- 19 continuent d'évoluer, nous sommes certains qu'en nous unissant et en étant solidaires de nos pays membres, nous surmonterons la crise.

Finance Actualité Financière Actualité Économique

Partage RÉSEAUX SOCIAUX