Centre Targant à Taghazout Bay: un levier pour mettre en valeur et développer la filière argan

Centre Targant à Taghazout Bay: un levier pour mettre en valeur et développer la filière argan

Le site a pour objectif la valorisation de la production et la préservation d’un savoir-faire ancestral.

Il dispose d’un musée aux normes internationales relatant l’histoire de l’activité.

 

Par C. Jaidani

L’argan est un arbre endémique typiquement marocain. Certes, il existe en Algérie et aux îles Canaries, mais sa présence y est très limitée. L’huile extraite de ce produit a permis au Royaume de se distinguer à l’international. Ses qualités thérapeutiques, aromatiques et cosmétiques ne sont plus à démontrer et les recherches devraient en dénicher davantage. Au Maroc, cette huile revêt une place particulière parmi les produits de terroir, par sa noblesse et aussi par son mode de fabrication ancestral.

Ces dernières années, la filière arganière s’est particulièrement développée grâce à différentes initiatives prises, parmi lesquelles le lancement du centre Targant à Taghazout Bay. Le site a pour objectif la valorisation de l’argan et ses différents dérivés et la préservation d’un savoir-faire ancestral. Il a été construit, aménagé et équipé par la Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST).

«Le site a pour objectif la préservation du patrimoine naturel et culturel lié à l’arganier, la valorisation du processus de production de l’argan et de commercialisation de ses produits et dérivés, l’appui aux coopératives de la région, et in fine la création de nouveaux emplois locaux et l’amélioration des conditions socioéconomiques des femmes qui s’activent dans cette filière», souligne Housna Mdaghri Alaoui, directrice organisation et support chez SAPST. Construit sur une superficie de 1.000 m2 , le centre Targant a nécessité une enveloppe budgétaire de 30 millions de DH. Son aménagement et son architecture ont été réalisés pour être au diapason de son environnement et aussi refléter l’aspect écologique de l’activité.

«C’est un investissement qui entre dans le cadre des engagements de la SAPST en matière de RSE et de préservation du patrimoine immatériel. Ce centre ainsi que son musée sont mis gracieusement à la disposition de la Fondation du Sud pour la partie exploitation et gestion rationnelle», indique Alaoui Madghri. Il est à noter que la destination Taghazout Bay dispose d’une réserve naturelle préservée de près de 100 hectares de forêts d’arganier.

La SAPST entend faire de cette richesse naturelle, culturelle et sociale un de ses engagements principaux de sa politique centrée vers le respect de l’environnement et du patrimoine local. «Le centre d’Argan vise essentiellement à soutenir l’économie sociale et solidaire où la femme joue un rôle de premier plan. Le musée est le premier de son genre et répond aux normes internationales et est dédié exclusivement à l’argan», affirme Driss Bouti, secrétaire général de la Fondation du Sud. En effet, le musée du centre Targant est un concept unique au Maroc et dans le monde. Il relate dans une scénographie interactive, didactique et technologique, tout le savoirfaire ancestral autour de cet arbre endémique du Maroc, ses spécificités naturelles et les différents liens sociaux et culturels qu’il crée.

Conçu pour intéresser plusieurs catégories de visiteurs, touristes nationaux et internationaux, la programmation du musée s’attèle à mettre en valeur toute l’histoire de l’arganier au Maroc depuis la préhistoire à ce jour. Il est à souligner que grâce aux coopératives de l’huile d’argan, plusieurs femmes, et donc des familles ont pu améliorer sensiblement leur revenu. Certes, le Maroc a réalisé des actions remarquables au niveau de la production et de la transformation dans cette filière.

Toutefois, force est de reconnaître que le potentiel de l’activité n’est que partiellement exploité, surtout au niveau de l’export. La promotion des produits marocains au niveau national et à l’international est un défi que la filière veut relever en redoublant d’effort et en misant sur la qualité et une bonne connexion avec les marchés. 

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Jeudi 30 Juin 2022

Economie marocaine: net ralentissement de la croissance au premier trimestre 2022

Lundi 27 Juin 2022

Caravane Orange Corners / Fès-Meknès: 15 start-up sélectionnées

Lundi 27 Juin 2022

Urgences Économiques. Sommes-nous impuissants face l'inflation ?

Dimanche 26 Juin 2022

Nouvelle loi sur l’arbitrage et la médiation: des procédures «rapides, flexibles et confidentiels»

L’Actu en continu

Hors-séries & Spéciaux